WILLIAM DUMAS

Député de la 5ème circonscription du Gard

Toute l'actualité

Mardi 09 Juillet 2013Canton de Alzon

Inauguration du Belvédère à Blandas

Lire la suite

Ce vendredi, j'ai inauguré, en compagnie du Président de la Région Languedoc Roussillon, Christian Bourquin, du Président du Conseil Général du Gard,Damien Alary,de Monsieur le Préfet du Gard, Hugues Bousiges et des élus locaux, le belvédère de Blandas, offrant aux paysages exceptionnels du cirque de Navacelles, une tribune à couper le souffle.

Il s'agit d'un projet qui s'inscrit dans la préservation du patrimoine de notre territoire. Ce belvédère, par la beauté des paysages qu'il permettra de contempler, aura un attrait touristique conséquent, qui engendrera des retombées économiques pour la zone.

Photo n°1/2
Christian Bourquin, Damien Alary, Roland Canayer, William Dumas, Laurent Pons
Christian Bourquin, Damien Alary, Roland Canayer, William Dumas, Laurent Pons
Mercredi 03 Juillet 2013Assemblée Nationale

Audition de Monsieur Didier Migaud Premier Président de la Cour des Comptes

Lire la suite

-Commission des affaires culturelles
et de l'éducation-


Ce matin, lors de l'audition, ,commune avec la commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire,j'ai questionné M. Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, et de M. Patrick Lefas, président de la 3e chambre, sur le rapport public thématique de la Cour "Gérer les enseignants autrement".

voici mon intervention


Intervention de William Dumas

Vendredi 21 Juin 2013Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de la médaithèque à Saint Hippolyte du Fort

Lire la suite

Ce vendredi 21 juin, le Député, William Dumas a participé à l’inauguration de la médiathèque de Saint Hippolyte du Fort.

C'est en présence du Sous-Préfet, Gilles Bernard, du Président de la Communauté de Communes Piémont Cévenol, Olivier Gaillard, du Maire de Saint Hippolyte du Fort, des élus et de la population que j'ai prononcé le discours suivant :

"Monsieur le Sous-préfet,
Madame la Conseillère Régionale,
Monsieur le Président de la Communauté de Communes Piémont Cévenol, Vice-président du Conseil General, Cher Olivier
Monsieur le Maire de Saint-Hippolyte du fFort, Bruno OLIVIERI,
Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Municipal,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs,

Vendredi dernier j’étais déjà avec vos cotes pour l’inauguration de la Gendarmerie.

C’est avec grand plaisir que je suis à nouveau avec vous pour inaugurer votre Médiathèque.

Quand j’entends certain dire que notre terre cévenole est en manque de dynamisme et de réalisation vous leur apportez, aujourd’hui, la preuve éclatante qu’ils se trompent.

Car avec vos multiples projets, symbole d’un territoire qui bouge, se mobilise, se projette, et ne cesse de s’investir pour l’amélioration du cadre de vie de ses habitants.

L’inauguration de votre médiathèque est une étape de plus, franchie pour le développement de votre commune par votre équipe municipale animé par votre maire, mon ami Bruno,

Que de belles réalisations !

Quelle belle, quelle formidable ambition vous portez pour votre commune de Saint-Hippolyte du Fort !

On ne peut que s’en réjouir et vous féliciter !
De plus, cette médiathèque est aussi le fruit d’un partenariat efficace.

Tout d’abord avec la Communauté de communes Piémont Cévenol, dont son Président, mon ami Olivier Gaillard, s’efforce au quotidien de mutualiser les moyens en portant avec détermination les projets de ce territoire.

Puis avec le Département, par la volonté de son Président Damien ALARY, votre conseiller général, qui, et vous le savez, met un point d’honneur dans ses politiques publiques à renforcer l’attractivité des territoires.

Vous comprenez bien que quand ses politiques se traduisent sur son canton par des événements comme celui-ci, il ne peut que s’en réjouir.

Enfin avec la région Languedoc Roussillon, qui a également participé à la mise en œuvre de ce beau projet.

Des collectivités unies et solidaire autour d’un projet de territoire, tel doit être notre ambition à nous tous, élus, pour valoriser et développer nos villages ruraux.

Saint Exupéry écrivait dans Terre des Hommes : « Etre homme, c’est précisément être responsable. C’est sentir en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir le monde ».
Ici, à Saint-Hippolyte du Fort, vous êtes à l’image de ces hommes bâtisseurs.

Comme tout cévenol qui se respecte, vous prenez le temps de la réflexion, vous murissez, les enjeux financiers, vous privilégiez la qualité et choisissez des projets dont l’Homme, avec un grand « h », est au centre.

Rien d’étonnant alors que de bâtir cette médiathèque dans ces anciennes casernes.

Ce choix est à l’image de ce que vous souhaitez transmettre aux générations futures de votre commune.

Car les anciennes casernes sont avant tout un lieu chargé d’histoire.

Les murs, s’ils pouvaient parler, portent en eux des secrets, des savoirs, des enjeux cruciaux pour ces Cévennes.

A eux seul, ils sont le Livre d’une époque, ils sont les gardiens de votre mémoire collective.

C’est un bel héritage que vous avez souhaitez laisser à Saint-Hippolyte-du Fort.
Ensuite, l’emplacement qui est tout autant symbolique.

Proche du centre-ville, au cœur de la vie Cigaloise, cette médiathèque offre un espace d’instruction et de loisir pour votre plus grande joie à tous.

C’est enfin et surtout favoriser l’égalité des chances, des hommes et des territoires. Slogan cher à mon ami Damien Alary qui en a fait d’ailleurs son leitmotif de notre politique départementale.


Car c’est sans nulle doute en direction des jeunes que l’enjeu de la relance de la lecture publique est le plus fort.

Elle doit plus que jamais continuer à jouer ce rôle irremplaçable dans la circulation des idées, pour aiguiser le sens critique, insuffler le plaisir de l’imaginaire et favoriser l’appropriation des savoirs.

Victor HUGO écrivait « La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez le rayonner, laissez le faire. »

La culture comme espace de liberté, doit être sans cesse rappelée, réaffirmée, défendue et préservée.

Avant de conclure je voudrais féliciter l’architecte, pour son travail ainsi que tous les entrepreneurs qui ont participé à la rénovation de cet ancien et magnifique bâtiment.

J’adresse une nouvelle fois toute mes félicitations à mon ami Bruno et à toute son équipe municipale car c’est vraiment une très très belle réussite !

Bravo"

Mercredi 19 Juin 2013Canton de Trèves

Journée Commémoratvie FNACA à Saint Sauveur Camprieu

Lire la suite

Ce mercredi 19 juin, la journée interdépartementale FNACA des sections de l'Aveyron, de l'Hérault, de la Lozère et du Gard s'est déroulée à Saint Sauveur Camprieu.

Plus de quatre cents personnes se sont rassemblées en ce lieu en présence du Député de la 5ème Circonscription du Gard, Monsieur William Dumas, du Conseiller Général du canton de Trèves, Monsieur Martin Delord, du Maire de Saint Sauveur Camprieu, Monsieur André Boudes, des représentants de la FNACA interdépartementale et de nombreux élus.

Cette journée a commencé par les discours puis la pose d'une gerbe au monument aux morts pour finir par un repas pris dans la salles des fêtes afin de se retrouver et d'échanger.

La Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA) est une association française d'anciens combattants en Afrique du Nord et est la première association nationale avec 358 505 membres et de 3 560 sections locales et départementales.

Photo n°1/7
Dépôt de gerbers par les élus
Dépôt de gerbers par les élus
Dimanche 16 Juin 2013Canton de Saint Mamert du Gard

Inauguration du Temple de Clarensac

Lire la suite

Dimanche 16 juin à 11h15, William Dumas s'est rendu à l'inauguration du Temple de Clarensac, en présence de Monsieur Jean-Pierre Gardelle, Pasteur, de Monsieur Georges Bazin, Maire et des habitants de la commune.

Lors de cette manifestation a été présentée la nouvelle association «Les amis de l’orgue de Clarensac».

En clôture, Un apéritif sera offert par la commune de Clarensac et la communauté protestante au Foyer Communal de Clarensac.

Voici mon discours :
"Monsieur le Maire, Cher Ami,
Mesdames et Messieurs les élus,
Monsieur le Pasteur,
Mesdames et Messieurs,

Il y a peine 10 jours j’étais à vos côtés pour inaugurer le nom de l’Ecole Elémentaire de votre commune « Marie Pape Carpentier ».

Je me félicitais alors de votre dynamisme, de votre volonté d’apporter toujours plus aux habitants de Clarensac.

Je me dis souvent que le cœur de nos villages bat au rythme de 4 édifices remplis de vie et d’histoire : la mairie, l’école, l’Eglise et le Temple.

C'est donc avec un grand plaisir que je me retrouve à nouveau à vos côtés pour inaugurer les travaux de rénovation de ce temple.

Je remercie chaleureusement Monsieur le Maire, mon ami Georges BAZIN, pour son invitation.
Je sais pour bien te connaître qui tu ne pouvais pas laisser passer cette manifestation sans la marquer (d'une petite cérémonie, et je crois, à vous voir aussi nombreux, qu'il a bien fait !)

Grâce aux efforts de la municipalité, il nous est désormais donné d'admirer un temple embelli et surtout sécurisé pour le bien être de tous.

Ce temple symbolise votre histoire, votre patrimoine commun.

Il rend hommage à une communauté vivante qui a forgé l’identité de cette terre.

Edifice dédié aux cultes certes, mais avant tout édifice de lutte, de résistance, de justice et de tolérance.

Certes nous sommes dans la Vaunage, territoire qui a moins connu les luttes terribles qui ont marqué nos Cévennes.

Pour autant, l’Histoire du protestantisme a marqué l’ensemble de notre Département et s’inscrit à part entière dans la mémoire collective de tout un peuple.

Cette rénovation nous permet de ne pas oublier, de nous souvenir, de ne pas nier les atrocités commises.

Respecter les différences, accepter l’autre dans sa singularité, voilà ce qui nous lie aujourd’hui dans cette inauguration.

En rendant hommage à cette grande dame qu’était Marie Pape Carpentier, j’évoquais son engagement et surtout ses idées novatrices qui considéraient que chaque enfant devait être éduqué comme une personne à part entière, avec ses capacités d’apprentissages et ses facultés d’adaptation.

La tolérance ne se décrète pas. Elle se construit dans chaque être par l’instruction, le vécu, les messages que nous véhiculons et ce dès le plus jeune âge.

Je sais aussi que ce lieu accueillera des activités culturelles diverses et je ne peux que m’en réjouir.

Fermé en raison des dangers que l’effondrement du toit avaient causés, ce temple ouvre à nouveau ces portes pour être un lieu d’exposition pour vos artistes, un lieu de beauté de création, indispensable au bien être de notre société.

Je remercie Monsieur le Maire et les élus municipaux sans qui cette rénovation n’aurait pu aboutir.

Je remercie également les entreprises de travaux publics, l’architecte, qui ont œuvré à l’embellissement de cet édifice.

Julien Green écrivait « Ignorer le passé, c’est aussi raccourcir l’avenir ». Ici, à CLARENSAC vous avez fait le choix de ne pas ignorer ce passé en restaurant votre patrimoine commun et je vous en félicite.

Je vous remercie"

Vendredi 14 Juin 2013Canton de Saint Mamert du Gard

Visite de l'Entreprise Bermond à Saint Bauzély

Lire la suite

Le vendredi 14 juin, William Dumas, député de la 5ème Circonscription du Gard, et Nelly Frontanau, suppléante, ont visité les Établissements Bermond à Saint-Bauzély.

Ils ont été accueillis par Daniel Voléon, Maire de la commune, et Marc Bermond, Patron de cette entreprise familiale, spécialisée dans la fabrique d’aliments pour le bétail.

En 1997, Marc Bermond a racheté une partie de l’usine Duc Bourgoing en y installant usine et siège social, une seconde usine existant déjà sur Marseille. Ce dispositif lui a permis de développer sa clientèle dans le Gard, l’Hérault, les Bouches-du-Rhône, le Var, le Vaucluse et la Corse.

Quand il traite 35 000 tonnes de produits par an, d’autres gèrent la même quantité en une journée. Mais c’est aussi le fait de rester à taille humaine qui lui permet de maîtriser la qualité de ses produits et la relation avec ses clients. Il répond ainsi à des demandes spécifiques de nourriture de volailles, de porcs fermiers ou autres, alors que ses concurrents ne sont pas intéressés par ces niches.

Ces derniers mois, l’entreprise s’est dotée de cinq postes supplémentaires, ce qui porte son effectif total à vingt-deux employés (chauffeur, commerce, manutention et administratif). Il travaille également avec des filières courtes sur Marguerittes, Alès, Uzès, etc. Des moyens techniques sont en place permettant la pesée, le dosage, le mélange, le conditionnement, l’expansion et l’extrusion des aliments pour chaque fabrication.

A l'issue de la production, un échantillonnage est conservé jusqu’à sept mois en cas de contrôle d’hygiène et de qualité. Son prochain objectif : créer un label Cévennes en développant tout d’abord la filière Duc ; en second, le taureau de Camargue ; en troisième, la filière porc et enfin, développer le réseau distribution.

Vendredi 14 Juin 2013Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de la gendarmerie de Saint Hippolyte du Fort

Lire la suite

Ce vendredi, William Dumas s'est rendu à l'inauguration
des nouveaux bâtiments de gendarmerie de Saint-Hippolyte-du-Fort en présence du préfet du Gard, Hugues Bousiges, de Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard, du Procureur Thierry Lescouarc’h, du Colonel Poty, commandant du groupement de gendarmerie du Gard, de Nelly Frontanau, Conseillère Régionale et du maire de la commune, Bruno Olivieri..

Après plus de 70 ans d’implantation « place des casernes » dans l’ancienne école des enfants de troupes, la caserne de gendarmerie de Saint-Hippolyte-du-Fort est transférée « 2 route de Monoblet » depuis le 1er septembre 2012 pour un montant d’un peu plus de 3 millions. La caserne installée sur un terrain de 5.684 m² est destinée à abriter la brigade territoriale de proximité et le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de Saint-Hippolyte-du-Fort.

La brigade de Saint-Hippolyte-du-Fort dépend de la communauté de brigades de Quissac. Sa compétence territoriale s’étend sur 5 communes : Cros, La Cadière et Cambo, Conqueyrac, Pompignan et Saint-Hippolyte-du-Fort.

Voici le discours :
"Monsieur le Préfet,
Madame le Sénateur, ou la Sénateur,
Madame ou Monsieur le Procureur,
Monsieur le Président du Conseil Général, Vice-président de la Région, cher Damien,
Madame la Conseillère Régionale,
Monsieur le Président de la Communauté de Commune, Vice-Président du Conseil régional,
Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,
Mesdames et Messieurs les
Élus,
Monsieur le Colonel POTTI,
Monsieur le Commandant de Gendarmerie,
Mesdames et Messieurs,

Assurer la sécurité des Français, sur l’ensemble de notre territoire, réclame des dispositifs adaptés permettant une action ciblée et efficace.

Je crois qu’ici sur cette circonscription tous les moyens sont déployés pour tenir nos engagements. Quissac, Anduze et aujourd’hui Saint-Hippolyte du Fort.

Trois casernes de gendarmerie inaugurées en moins de six mois, quel bel exemple de proximité nous célébrons encore ce matin.

Je suis donc particulièrement heureux d’être parmi vous pour l’inauguration de cette nouvelle caserne de gendarmerie de Saint-Hippolyte du Fort qui rayonnera sur l’ensemble de ce bassin de vie.

C’est une belle réalisation, un outil moderne et performant, fruit d’un partenariat efficace entre l’Etat, la commune.

C’est pourquoi, je voudrai saluer les efforts des partenaires de ce projet, ainsi que l’ensemble des acteurs : le maître d’œuvre et l’ensemble des personnels des différentes entreprises retenues.

Vous dotez Saint-Hippolyte et son canton, d’équipements neufs, innovants et vous préparez l’avenir avec sérénité.

Cette décision est le symbole de votre action en réponse aux préoccupations des femmes et des hommes de ce territoire.

Vous le savez, notre société fait face à une délinquance nouvelle en perpétuelle mutation.

Elle est de plus en plus outrageuse, elle implique des individus de plus en plus jeunes, et se dirigent vers de nouveaux territoires jusqu’à présent plus ou moins épargnés.

Cette mutation, comme tout changement dans notre société, doit se traduire par des adaptations, à la fois dans la stratégie mais aussi dans les moyens mis en œuvre.

On oublie trop souvent que la gendarmerie nationale est forte de ses traditions qui remontent à l’origine de notre république.

Pour autant, elle a toujours su s’adapter et évoluer aux exigences de notre temps.

La preuve en est encore aujourd’hui, dans ce XXIème siècle, qui nous dévoile d’autres formes de délinquance et d’incivilités.

Prévenir, punir, sécuriser, dialoguer, écouter, tels sont les nouveaux codes de cette gendarmerie nationale qui chaque jour affronte avec courage ces nouvelles violences.

C’est de notre devoir de garantir un cadre de vie sécurisé à nos concitoyens, et c’est un droit qu’ils prétendent à juste titre avoir.

Vous tous gendarmes, êtes des militaires. Vous avez les qualités qui les caractérisent : la loyauté et la discipline.
Vous avez le sens du contact, de la proximité, du respect d’autrui.

Votre implication sur les territoires, la réussite de votre intégration dans le tissu économique et social sont une preuve de votre efficacité et de la confiance que vous avez su établir avec la population.

Ce sont ces qualités humaines qui fondent l’esprit de la gendarmerie nationale

Vous garantissaient cette proximité de la loi et de la justice dans nos villes et nos campagnes.

C’est pourquoi, je tiens à vous rendre à nouveau un hommage appuyé, ainsi qu’à vos familles.

Je tiens, ici, à vous féliciter pour votre engagement au service de tous, car vous êtes les garants de l’ordre républicain.

Et je terminerai mon propos par cette phrase de Manuel Valls lors d’une inauguration de gendarmerie, « sans sécurité, sans ordre républicain, il n’y a pas de projet de société qui soit viable».

Je vous remercie."

Photo n°1/4
Visite de la nouvelle gendarmerie
Visite de la nouvelle gendarmerie
Vendredi 07 Juin 2013Canton de Saint Mamert du Gard

Inauguration du nom de Marie-Pape Carpentier de l'Ecole Elémentaire de Clarensac

Lire la suite

Le jeudi 7 juin 2013, William Dumas s'est rendu à l'inauguration du nom de Marie-Pape Carpantier de l'école élémentaire, en présence de Georges Bazin, Maire de Clarensac, de Madame l'Inspectrice d'Académie, de nombreux élus, des élèves, des enseignants, des parents d'élèves et des habitants.

Voici le discours prononcé par le Député :
"Monsieur l’inspecteur d’Académie,
Monsieur le directeur
Monsieur le maire
Monsieur le président de la Communauté de communes,
Mesdames et Messieurs les maires,
Mesdames et messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les enseignants
Mesdames et Messieurs,
Chers enfants,

Il y a deux ans à peine, nous inaugurions ce magnifique bâtiment et je me réjouissais alors de son empreinte à la fois écologique et économique en énergie.

De plus, comme vous le savez, l’ouverture d’une Ecole est toujours un moment fort de la vie d’un responsable politique.

En effet, l’Ecole avec un Grand E est l’institution la plus importante de notre République.

La semaine dernière, je me trouvais à Soudorgues, village des Cévennes, pour inaugurer une cantine scolaire baptisée Lucie et Raymond AUBRAC.

Ce nom est un symbole de Résistance, de Tolérance, de Fraternité et de Liberté dans ce territoire. Il était donc tout à fait naturel de nommer ainsi cet espace dédié aux enfants.

Ici à Clarensac vous avez choisi un autre nom de baptême pour cette école élémentaire Marie Pape CARPENTIER, tout aussi important pour l’histoire de notre pays et qui symbolise bien les nouveaux enjeux de notre Ecole de la République.

Victor HUGO écrivait « Ouvrir une école, c’est fermer une prison »

Marie PAPE CARPENTIER avait déjà compris cela.
Fille de milieu modeste, éduquée dans la plus grande simplicité, voir même précarité,
Marie PAPE a passé sa vie à repenser l’école élémentaire pour qu’elle devienne un véritable outil au service de nos enfants.

En effet, les enfants de 2 à 6 ans au 19 ème siècle étaient accueillis dans des salles appelées « salles d’Asile ».

Lieux totalement dénués de pédagogie, ils vont renaitre grâce à la vigilance et l’engagement d’une femme, Marie pape Carpentier.

Pédagogue hors du commun, elle va dès sa première direction d’établissement en 1834 se consacrer à l’éducation de la petite enfance.

Certes elle a publié de nombreux ouvrages, mais son mérite réside dans son action car Marie Pape, avant d’être dans le dire, elle est dans le faire.

C’est au travers de ses expériences, ses observations, ses réflexions que petit à petit elle donnera naissance à une Pédagogien inspirée de Socrate et Platon.

« Eduquer, c’est s’inquiéter de la globalité de l’être humain ; penser à son développement harmonieux et complet, c’est penser à la destinée de l’homme qui doit réjouir de toutes ses facultés ».

Ce préalable va déterminer toute sa démarche pédagogique.
Pour elle, l’éducation avait pour but de seconder l’enfant dans son développement naturel.

Ainsi, elle apparaît aujourd’hui comme la fondatrice de l’auto apprentissage, qu’elle nommera la leçon de choses.

Marie pape Carpentier sera également l’un des membres fondateurs de l’école maternelle et deviendra directrice de l’Ecole Normale puis Inspectrice d’Académie.

A la lecture de son parcours, je n’ai pu que m’interroger sur la grande lucidité et surtout l’avant-gardisme de cette femme d’exception.

Les méthodes d’apprentissages que nous connaissons aujourd’hui n’ont pas à rougir des écrits de cette grande dame.

Je félicite donc Monsieur le Maire, les conseillers municipaux ainsi que le corps enseignants d’avoir choisi ce nom pour nommer cette école.

Des personnages comme Marie Pape nous bouleversent encore aujourd’hui.

Il faudra attendre Françoise DOLTO pour que l’enfant soit totalement reconnu comme une personne alors que déjà Marie Pape CARPENTIER, presque 100 ans avant nous parlait de lui dans sa singularité et instituer le « JE » comme mode de langage avec lui.

Je terminerai donc mon propos par une citation d’une autre garnde dame de ce siècle, Françoise DOLTO, « Chaque enfant, naît et développe le projet intuitif d'être considéré comme une personne. Aussi attend-il qu'on ait à son égard le comportement et le respect que l'on a vis-à-vis d'un adulte»."

Vendredi 07 Juin 2013Canton de Sauve

Visite d'Eminence par les députés, Fabrice Verdier et William Dumas, à Sauve et Aimargues

Lire la suite

Vendredi 7 juin 2013, William Dumas, Député de la 5ème Circonscription du Gard et Fabrice Verdier, Député de la 4ème Circonscription du Gard, accompagnés de Nelly Frontanau, Conseillère Régionale et de Katy Guyot, Assistante Parlementaire, ont visité l’une des plus anciennes entreprises textiles du Gard, Eminence, situé à Sauve et à Aimargues.

Accueillis par Monsieur Joseph Serres, Directeur Général et Directeur Industriel, et par Laurent Baratte, Directeur Administratif et Financier, sur le site d’Aimargues d'abord, puis sur celui de Sauve, ils ont pu se rendre compte de la performance et de la capacité d’adaptation de cette industrie.

Leader français du sous-vêtement masculin, Eminence emploie plus de 1000 personnes en Europe dont 560 en France (400 emplois entre les sites de Sauve et Aimargues, les autres emplois sont essentiellement des commerciaux).

Depuis 1997, l'entreprise ne cesse d’augmenter son chiffre d’affaires grâce à une gestion volontariste alliant innovation, progrès social et anticipation sur les marchés.

Les grandes surfaces représentent les trois quarts de son activité.

Pour autant, toujours dans un souci de développement, Eminence travaille sur quatre axes: gagner des parts de marchés sur l’Hexagone, développer les produits pour femme, développer l’international et les magasins en vente directe ainsi que l’Internet.

Et, visant performance et productivité, Eminence a mis en place une politique salariale plus souple au niveau des horaires, permettant aux employés d’améliorer leur qualité de vie, proposant des participations, des dividendes et dès le départ un SMIC supérieur de 15%.

La polyvalence des salariés est fortement développée ainsi que la formation au sein des unités de production.

Eminence reste un des grands fournisseurs d'emploi, et chaque famille, ou presque compte dans ses rangs quelqu'un qui y travaille.

Les députés se sont réjouis de l’efficacité et de la réussite de cette entreprise, un bel exemple qu’il faut valoriser et soutenir.

Photo n°1/1
Le directeur, les députes William Dumas et Fabrice Verdier, l'attachée parlementaire de Fabrice Verdier
Le directeur, les députes William Dumas et Fabrice Verdier, l'attachée parlementaire de Fabrice Verdier
Vendredi 31 Mai 2013Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de l’Église Saint-Vincent à Cros

Lire la suite

Vendredi 31 mai, le Député, William Dumas s'est rendu à l'inauguration de l’Église Saint-Vincent à Cros, en présence du Préfet, Monsieur Hugues Bousiges, du Président du Conseil Général, Monsieur Damien Alary, de la Conseillère Régionale, Madame Nelly Frontanau, du Président de la Communauté de Commune Pièmont Cévenol, Monsieur olivier Gaillard, du Maire, Monsieur André Allègre et beaucoup d'autres élus.

Monsieur le maire de Cros a précisé dans son discours qu'il lui avait fallu 5 ans pour arriver au bout de cette rénovation remettant en état l'édifice fermé depuis 1997. Il a ajouté que désormais Saint-Vincent va retrouver son activité cultuelle et culturelle, avec un baptême dans quelques jours et pourquoi pas des mariages, des concerts sont aussi prévus avec l'assentiment du père Alexis.

Monsieur Damien Alary a quant à lui déclaré "je sais que les gens savent s'accrocher dans ce bout de terre cévenole où sont mes racines". Il a ainsi salué l'engagement et la persévérance des habitants qui ont su convaincre et se mobiliser autour de leur beau projet. Il a conclut "vous avez su redonner l'élégance et la beauté de cette église".

Voici mon discours :
"Monsieur le Préfet,
Monsieur le sous-préfet,
Madame le Sénateur,
Monsieur le Président du Conseil Général du Gard, Vice-Président de la Région Languedoc Roussillon, Cher Damien,
Madame la Conseillère Régionale,
Messieurs les Conseillers Généraux,
Monsieur le Maire
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs,

Je tiens tout d’abord à remercier Monsieur le Maire, Mon ami Claude, pour son aimable invitation qui me touche tout particulièrement.

C’est donc avec plaisir que je me retrouve à vos côtés pour inaugurer les travaux de rénovation de cette église Saint-Vincent de CROS et de rappeler combien il est réconfortant de constater les améliorations et les embellissements apportées au patrimoine cultuel dans les communes de cette circonscription.

Vous le savez, en tant que président de l’EPCC du Pont du Gard, mais aussi en tant que citoyens de ce Pays, de ce territoire, j’attache une grande importance à la rénovation de nos édifices patrimoniaux car je reste convaincu que le monde qui se bâtit aujourd’hui ne doit pas oublier son histoire et ses racines.

En effet, chaque nouvel habitant, qu’il soit né sur ce territoire, de parents nés sur cette terre ou qu’il soit venu au hasard de sa vie ou bien par envie, y apporte une pierre de plus.

Chacun y arrive avec son histoire, celle de sa famille, de son pays, de son éducation, de son vécu.

C’est cette mémoire que nous célébrons aujourd’hui.

Car cette Église de CROS, si elle pouvait parler, nous conterait cette fabuleuse histoire de la mémoire de chaque habitant de cette commune.

Au cœur de ce village, formé de multiples hameaux, elle est le symbole du souvenir universel de nos Cévennes.

Construite au XIème siècle, Saint Vincent de CROS est bâtie comme Eglise paroissiale.
Dès le début des guerres de Religions, vers 1566, cet édifice est en partie détruit.

Lors de la révocation de l‘Edit de Nantes, nous savons que les CROSENS, tous protestants, ont été obligés de se convertir au catholicisme, tant la répression était dure.

On comprend donc aisément que lors de la révolte des camisards, Saint-Vincent de CROS soit une des premières cibles.

Elle sera ensuite réparée.
Puis, lors de la Révolution, elle deviendra avec la maison presbytérale, propriété nationale et depuis 1809 propriété communale

Saint Vincent de CROS restera consacré au culte catholique

Depuis 1961, elle est inscrite aux monuments historiques.

C’est pourquoi, au vu de son histoire, la municipalité ne pouvait que souhaitait transformer cet édifice, dangereux et endommagé, en un atout pour la commune.

Un atout touristique, un atout environnemental, mais aussi un atout sociétal.

Car, en restaurant cet édifice, vous redonnez vie aux idées de tolérance, de respect et de liberté.

Vous nous montrez à voir et à revoir que les intolérances humaines ont conduit les hommes à des actes d’incivilités et de vandalismes.

Cette cérémonie est une façon de nous rappeler les stigmates de cette terre, de nous confronter à notre histoire et surtout de nous alerter sur l’urgence de redonner sens aux valeurs fondamentales de notre république.

Accepter l’autre, dans sa singularité, dans sa différence, dans sa liberté. Telles sont les mots qui me viennent aujourd’hui devant cette Eglise de Saint Vincent.

Je remercie une nouvelle fois, le Maire de CROS, la municipalité de nous permettre de célébrer cette rénovation.

Il faut un grand sens des responsabilités et un grand humanisme pour souhaiter rénover une Eglise comme celle-ci.
Vous l’avait fait.

Vous vous êtes inscrit dans l’Histoire de l’Eglise de CROS.

Je remercie chaleureusement Monsieur Roland CASTANET, l’historien passionné de cette commune sans qui je n’aurai pu avoir accès aux archives.

Et enfin, je remercie les partenaires de ce projet et les entreprises qui ont permis sa réhabilitation.

Je souhaite terminer mon propos sur une citation de Saint Vincent de Paul. Cela peut paraître osé certes.

Mais j’y vois plutôt une affirmation de ce droit à penser et à être, qui caractérise cette terre.

Saint Vincent nous dit «Habiter dans une maison où règne la charité fraternelle, c'est vivre dans un paradis. »

Et CROS est un bien un paradis dans nos Cévennes.

Je vous remercie."

Vidéos

Mercredi 16 Novembre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mercredi 09 Novembre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mardi 08 Novembre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mercredi 19 Octobre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mardi 16 Février 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Jeudi 04 Février 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Images

Lundi 08 Août 2016NîmesVisite de la maison d'arrêt aux côtés de Manuel VALLS et Jean-Jacques URVOAS

Visite de la maison d'arrêt aux côtés de Manuel VALLS et Jean-Jacques URVOAS

Vendredi 29 Juillet 2016AlèsPatrice REYDON, Nelly FRONTANAU et William DUMAS

Visite de l'Entreprise Harmony Bureaux et Tendance à Alès

Vendredi 29 Juillet 2016Permanence Frabrice VerRendez-vouc commun avec Fabrice VERDIER

Rendez-vouc commun avec Fabrice VERDIER

Mercredi 27 Juillet 2016Canton de TrèvesVisite du Canton de Trèves

Visite du Canton de Trèves

Vendredi 22 Juillet 2016Canton de GénolhacVisite du Canton de Génolhac

Visite du Canton de Génolhac

Jeudi 21 Juillet 2016Canton de GénolhacVisite du canton de Génolhac

Visite du canton de Génolhac