WILLIAM DUMAS

Député de la 5ème circonscription du Gard

Toute l'actualité

Mardi 14 Septembre 2010Assemblée Nationale

Réforme des retraires.

Lire la suite

Dans la nui de mardi à mercredi, William Dumas a participé au débat sur la réforme des retraites. Voici les extraits de ses interventions sur la pénibilité et en explication de vote personnel.

"Mme la présidente : La parole est à M. William Dumas.

M. William Dumas: Avec la pénibilité, nous abordons un chapitre important du projet de loi. En entendant le porte-parole du Gouvernement sur France Inter la semaine dernière, je n'ai pas été vraiment convaincu. Il disait notamment : la réforme que nous proposons est juste et équitable. Les Français ont dit ce qu’ils en pensaient : 70 % d'entre eux la rejettent. M. Luc Chatel ajoutait : « C'est un système objectif et transparent. » Personnellement, je pense qu’apprécier la pénibilité de manière individuelle relève de la subjectivité et non de l'objectivité ; que fixer par décret les critères de pénibilité relève de l'opacité, non de la transparence.

Il faut être plus clair. Qu'entendez-vous au juste par pénibilité et par exposition aux facteurs de risque professionnel ? En tentant d’appliquer au cas par cas la pénibilité, vous voulez recourir à la bonne vieille méthode du « diviser pour régner »."

[...]

"M. William Dumas: Monsieur le ministre, au terme de ce marathon que vous avez voulu conduire à marche forcée, je retiens, personnellement, trois raisons qui me conduisent à voter contre votre projet de loi.

Premièrement, il me semble que vous n’avez pas une vision globale du problème des retraites. Lorsque l’on voit la place minime, voire ridicule, que vous réservez à l’emploi des seniors dans votre projet de loi, il apparaît qu’à l’évidence, vous ne mesurez pas toutes les conséquences de cette réforme. Avant d’imposer une réforme d’une telle ampleur, qui va avoir des effets sur la vie de millions de Français, avant de les contraindre à travailler jusqu’à soixante-sept ans, vous auriez dû vous assurer qu’il y avait suffisamment de travail. Les seniors, vous le savez, peinent à retrouver un emploi. Un tiers de ceux qui sont au chômage le sont depuis deux ans. Avec ce texte, vous faites en sorte qu’ils le restent jusqu’à soixante-sept ans !

Ce n’est pas votre article 32 – c’est-à-dire dix petites lignes du projet de loi – qui réduira la crise du chômage. Je pense que vous avez pris le problème à l’envers.

Deuxièmement, cette réforme est profondément injuste. « L’espérance de vie a augmenté de 15 ans depuis 1950 ». Telle est la phrase que vous nous avez continuellement rabâchée. On dirait presque que vous regrettez le temps où très peu de Français prenaient leur retraite, parce qu’ils mouraient avant l’âge du départ légal. Aujourd’hui, s’ils vivent plus longtemps, c’est, entre autres raisons, parce qu’ils peuvent prendre leur retraite à soixante ans.

Votre réforme, comme tous les propos qui l’accompagnent, est profondément nostalgique. Alors qu’il faudrait se féliciter de cette longévité, vous me donnez l’impression de vouloir lutter contre ce qui est à vos yeux une fatalité.

Personnellement, je me réjouis de ce constat. Par contre, je m’inquiète de ce projet de loi qui va inévitablement réduire l’espérance de vie des Français. Ceux-ci ne sont pas dupes : ils savent que ce n’est pas parce que l’on vit plus longtemps que l’on est en capacité de travailler plus longtemps. Ils savent qu’il y a d’autres solutions, plus justes, plus équitables, pour redresser la barre.

Le parti socialiste vous a fait des propositions, mais vous avez refusé de les entendre. Une réforme juste consiste à mettre à contribution tous les revenus, y compris ceux du capital, à augmenter les prélèvements sociaux sur les bonus et les stock-options, à relever le forfait appliqué à 1’intéressement et à la participation, et surtout, en amont, à mettre en place une véritable politique de l’emploi permettant aux seniors de retrouver la place qui leur est due dans le monde du travail. Voilà, concrètement, quelques-unes de nos propositions visant à assurer l’équilibre du système.

La troisième raison qui me conduit à voter contre votre texte, c’est que vous confondez volontairement la pénibilité avec l’incapacité et l’invalidité, des termes qui n’ont absolument rien à voir.

En tentant de régler au cas par cas la pénibilité, vous voulez appliquer la bonne vieille méthode du « diviser pour mieux régner ». On constate aujourd’hui que le management d’entreprise a pour seul but d’imposer la culture du résultat, d’où le stress, les cadences infernales, les objectifs imposés, qui font que les gens craquent. Et l’on voit où cela peut mener. Quelle est aujourd’hui, d’après vous, l’espérance de vie d’un agent de France Télécom ?

Aussi, je crois qu’il faut que la loi détaille tous les facteurs de risque, car je suis persuadé que beaucoup de situations ne seront pas prises en compte dans le décret auquel vous renvoyez.

Qu’en est-il, aussi, pour ces nombreux Français de cinquante ans qui se lèvent à deux heures tous les matins pour faire des ménages dans de grosses entreprises, qui embraient, ensuite, à la caisse de la station-service d’une grande surface, le tout pour à peine 1 200 euros par mois ? Ont-ils un rythme et des conditions de travail pénibles ? La succession de tous leurs emplois sera-t-elle prise en compte ? Je suis curieux de savoir quels critères vous retiendrez pour base. À n’en pas douter, vous allez cloisonner les choses et recourir à une multitude de garde-fous afin de durcir les conditions d’exposition requises pour qu’un salarié puisse voir inscrire la notion de pénibilité dans son dossier de médecine du travail.

On se souvient du mot d’Albert Camus: « Il n’est pas de punition plus terrible que le travail inutile et sans espoir ». Avec votre projet de loi, vous enlevez à nos concitoyens l’espoir de profiter plus tôt, et pleinement, de leur retraite. Soyez sûr qu’ils sauront vous le rappeler !"



Explication de vote sur la réforme des retraites.

Vendredi 10 Septembre 2010Canton de Quissac

Inauguration des logements de l'ancienne école

Lire la suite

Ce jour, la municipalité de Madame le Maire Véronique Sakiz inaugurait les deux appartements aménagés dans le bâtiment de l'ancienne école d'Orthoux.
Située en plein cœur du hameau d'Orthoux, l'école avait fermé dans les années 1970. Inoccupée depuis 2006, l'équipe municipale précédente avait mis en place ce projet de réhabilitation. La nouvelle équipe élue en 2008 a poursuivi le projet en le modifiant. D'un logement, il passe à deux. Et les caves sont aménagées pour servir de cuisine et de lieu de stockage pour les associations. En effet, ces caves voutées ont un accès direct sur la place d'Orthoux.
Les logements sont deux duplex, un trois pièces loué avec un garage et un deux pièces loué avec une cave et un grenier.
A l'occasion de l'inauguration, William Dumas et Lionel Jean, Conseiller Général du Canton de Quissac ont rappelé les risques qui menacent les petites communes avec la réforme des collectivités territoriales qui prévoit la fin des financements croisés et la perte de compétence générale pour les coneils généraux et régionaux.

Photo n°1/5
Discours de Madame le Maire Véronique Sakiz.
Discours de Madame le Maire Véronique Sakiz.
Dimanche 05 Septembre 2010Canton de Saint Jean du Gard

Assemblée du Désert à Mialet

Lire la suite

Hier lors de la traditionnelle Assemblée du Désert à Mialet, parmi les 15 000 personnes venus des quatre coins de l'Europe, William Dumas était présent.
C'est l'occasion, chaque année, de rappeler la révolte des Camisards après la révocation de l'édit de Nantes. Et d'évoquer les martyrs de la foi accueillis à l'époque dans ce pays calvinistes, en Cévennes, terre d'accueil et de résistance.

Jeudi 02 Septembre 2010Canton de Sommières

Rentrée au collège de Sommières

Lire la suite

Le collège Gaston Doumergue compte 780 élèves. Depuis de nombreuses années, il s'inscrit dans une politique dynamique d'équipement informatique. Aujourd'hui l'établissement compte 165 postes informatiques. L'ensemble des personnels d'encadrement et enseignant sont formés en permanence pour une utilisation optimisée du réseau pédagogique et administratif. Le matériel est en partie fourni par les services du conseil général sous forme de déclassement de matériel. Le système d'exploitation linux permet l'utilisation de matériel âgé.

Outre cet implication dans les technologies de l'information et de la communication, le collège offre en partenariat avec le Conseil Général du Gard 10 repas bio par an. En plus de cela, l'ensemble des fruits et légumes et des viandes proviennent de producteurs locaux en partie bio.

Lors de cette visite de rentrée, William Dumas accompagnait Damien Alary, le Président du Conseil Général du Gard et Monsieur Hugues Bousiges le Préfet du Gard.

Photo n°1/4
Hugues Bousiges, Préfet du Gard, Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard et William Dumas.
Hugues Bousiges, Préfet du Gard, Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard et William Dumas.
Vendredi 27 Août 2010Canton de Vigan

Inauguration de l'abattoir du Vigan

Lire la suite

Avec plus de 750 000 euros d'investissements : État : 127 000 €, Conseil Régional : 265 000€, Conseil général du Gard : 300 000 € et de la Communauté de communes du pays Viganais : 495 000€, l'abattoir du Vigan vient de bénéficier d'importants travaux de modernisation pour respecter les nouvelles normes européennes en terme d'abattage des viandes bovine, ovine, et caprine.

Cette structure, construite en 1988, a été reprise en gestion par la Communauté de communes du Pays Viganais. Seul abattoir à être agrée bio dans le Gard, il verra en 2011 l'ouverture d'un nouvel atelier de transformation charcutière : les produits issus de l’abattoir ou de l’extérieur pour la volaille, ainsi que des produits végétaux constitueront de nouveaux produits, destinés à la vente directe.
Avec 300 tonnes par an comme objectif de production, cet abattoir devrait permettre aux producteurs actuels et à venir de bénéficier d'un outil performant et aux consommateurs de déguster des produits locaux de qualité.

Photo n°1/2
Les élus visitent les installations rénovées de l'abattoir.
Les élus visitent les installations rénovées de l'abattoir.
Vendredi 23 Juillet 2010Canton de Saint André de Valborgn

Rencontre avec les élus du canton de Saint andré de Valborgne.

Lire la suite

Le député William DUMAS et sa suppléante Anne-Marie Vendeville, accompagnés du conseiller général Francis Maurin, ont rencontré, vendredi 23 juillet les élus du canton de Saint-André-de-Valborgne.
Après avoir visité la nouvelle boulangerie à l’Estréchure, William DUMAS s’est rendu à Saumane où une élue lui a demandé d’intervenir auprès du gouvernement afin de stopper la hausse de la taxe générale des activités polluantes qui représente, sur ce secteur, une augmentation de 5 euros par foyer.
Aux Plantiers, élus et habitants se sont inquiétés des conséquences de la réforme des collectivités territoriales. William Dumas a donc fait un point sur les amendements déposés et l’évolution du texte suite à son passage au Sénat. Texte qui devrait bientôt revenir à l’Assemblée Nationale.
Enfin, à Saint-André de Valborgne, il a été question des horaires de la poste, trop allégés au gout des habitants et de la désertification médicale.

Photo n°1/6
Mairie de Peyrolles : William Dumas, Francis Maurin Conseiller général, Francis Abbou Maire de Peyrolles et un habitant.
Mairie de Peyrolles : William Dumas, Francis Maurin Conseiller général, Francis Abbou Maire de Peyrolles et un habitant.
Mercredi 21 Juillet 2010Canton de Trèves

Rencontre avec les élus du canton de Trèves

Lire la suite

Le député William DUMAS et son équipe parlementaire, accompagnés du conseiller général Martin Delord, ont rencontré, mercredi 21 juillet, les élus du canton de Trèves.

A Camprieu, c'est à la terrasse de l'auberge que le Député a discuté de la réforme des retraites avec les habitants et les élus présents.

A Lanuejols, Monsieur Dumas a informé un agriculteur sur les changements apportés par la loi de Modernisation de l'Agriculture.

Enfin, après un repas au ranch Randals Bison, Martin Delord et William Dumas se sont rendu à l'Hermitage de Saint Pierre de Revens pour apprécier sa rénovation en compagnie de Madame le Maire de Revens, Madame Madeleine Macq.

Photo n°1/3
Camprieu.
Camprieu.
Jeudi 15 Juillet 2010Canton de Vigan

Inauguration de la Maison de la Formation et des entreprises

Lire la suite

Ce jeudi, le Ministre de l'Espace rural et de l'aménagement du Territoire, Monsieur Michel Mercier est venu au Vigan pour inaugurer la Maison de la Formation et des entreprises.
Cette structure mise en place par la Communauté de communes du Pays Viganais et son Président Roland Canayer est un projet ambitieux.
Financé par le Conseil Général du Gard, La Région Languedoc Roussillon et l'État, cette maison de la Formation accueille et regroupe la Mission Locale Jeune, les Chambres consulaires, les Gîtes de France, le réseau des métiers des Pays Gardois, la Direction de l'insertion, la plateforme d'initiative locale, la safer et le point info installation, en plus de toutes les formations liées au développement durable : filière bois, chauffages à bois, valorisation des déchets de scierie, installations photovoltaïques...

Photo n°1/9
Monsieur Francis Cavalier-Benezet, William Dumas et Madame le Sénateur Françoise Laurent-Perrigot.
Monsieur Francis Cavalier-Benezet, William Dumas et Madame le Sénateur Françoise Laurent-Perrigot.
Lundi 12 Juillet 2010Saint Guilhem le Désert

Remise du Label Grand Site à Saint Guilhem le Désert.

Lire la suite

Le Grand Site de St-Guilhem-le-Désert et des Gorges de l’Hérault s’étend sur une superficie de 10 000 ha, sur 5 communes de la Communauté de communes Vallée de l’Hérault.

Le site, développé autour de deux monuments inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO, l’Abbaye de Gellone (IXe siècle) et le Pont du Diable (XIe siècle), est une mosaïque de paysages. Le périmètre comprend près de 800 ha de monuments naturels et sites de caractère, la Grotte de Clamouse, de nombreux monuments historiques, ainsi qu’au sein de la forêt des monts de St-Guilhem un important peuplement protégé de pins laricio de Salzmann.

Photo n°1/2
Discours de
Discours de
Samedi 10 Juillet 2010Canton de Lasalle

Inauguration de la chapelle restaurée de Sainte Croix de Caderle.

Lire la suite

Des fouilles archéologiques menée grâce au Conseil Général du Gard ont permis de mettre en évidence l'origine carolingienne (Xème, XIème siècle)de la chapelle. Elle fut ensuite détruite puis reconstruite à deux reprises au XIIème siècle puis au XIVème et XVIIème siècles.
Il semblerait que cette chapelle soit bâtie sur un ancien lieu de culte gaulois.
Depuis janvier 1985 avec l’aide de la municipalité, du Conseil Général et de divers partenaires publics et privés, l'association des amis du temple de Saint Croix de Caderle poursuivent la restauration du bâtiment et du mobilier : consolidation de l’abside, réfection de la toiture, restauration des vitraux, etc...

Photo n°1/3
Discours de William Dumas.
Discours de William Dumas.

Vidéos

Mercredi 16 Novembre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mercredi 09 Novembre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mardi 08 Novembre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mercredi 19 Octobre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mardi 16 Février 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Jeudi 04 Février 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Images

Lundi 08 Août 2016NîmesVisite de la maison d'arrêt aux côtés de Manuel VALLS et Jean-Jacques URVOAS

Visite de la maison d'arrêt aux côtés de Manuel VALLS et Jean-Jacques URVOAS

Vendredi 29 Juillet 2016AlèsPatrice REYDON, Nelly FRONTANAU et William DUMAS

Visite de l'Entreprise Harmony Bureaux et Tendance à Alès

Vendredi 29 Juillet 2016Permanence Frabrice VerRendez-vouc commun avec Fabrice VERDIER

Rendez-vouc commun avec Fabrice VERDIER

Mercredi 27 Juillet 2016Canton de TrèvesVisite du Canton de Trèves

Visite du Canton de Trèves

Vendredi 22 Juillet 2016Canton de GénolhacVisite du Canton de Génolhac

Visite du Canton de Génolhac

Jeudi 21 Juillet 2016Canton de GénolhacVisite du canton de Génolhac

Visite du canton de Génolhac