WILLIAM DUMAS

Député de la 5ème circonscription du Gard

Toute l'actualité

Jeudi 19 Mars 2009Nîmes

Dépôt de gerbe au Monument aux Morts.

Lire la suite

Ce  jeudi 19 mars 2008, comme chaque année, un hommage était rendu morts tombés en Algérie pendant la guerre de 1954 à 1962.

A l'occasion de la cérémonie organisée par la FNACA, comité départemental du Gard, William DUMAS est venu déposé une gerbe pour le Conseil Général du Gard.

Cette année, Monsieur DUMAS participera au 40ème congrès de la FNACA du Gard qui aura lieu le 26 mars prochain à Saint Jean du Gard.

Conscient de l'importance du  travail accompli par les associations d'anciens combattants pour le devoir de mémoire et la transmission de l'Histoire, William DUMAS est toujours à l'écoute des revendications des anciens combattants.

Photo n°1/4
Le député et les Portes-drapeaux.
Le député et les Portes-drapeaux.
Vendredi 13 Mars 2009Pont du Gard

Hommage à Sabri Alouani

Lire la suite

Ce  13 mars 2008,un hommage était rendu au raseteur Sabri ALOUANI par la Fédération Française de Course Camarguaise.

A cette occasion, M. William DUMAS a prononcé ces quelques mots :

C'est avec beaucoup de plaisir et d'intérêt que je vous accueille en cette fin d'après-midi au nom du Président du Conseil général, Damien ALARY, qui m'a demandé de le représenter et je suis très heureux de pouvoir partager avec vous ces quelques  moments de convivialité.

Je prends donc très brièvement la parole pour vous souhaiter la bienvenue et pour vous exprimer également à travers cet hommage qui est rendu à Sabri ALLOUANI, toute l'attention et l'attachement du Département à cette tradition et cette discipline qu'est la course camarguaise.

Je tiens à saluer votre Président, Henri ITIER qui  accomplit un travail remarquable et à le remercier pour l'ensemble de ses actions tant sur la plan départemental que national pour la défense et la promotion de la course camarguaise.

Car, je le sais et vous le savez tous,  la Fédération Française de Course Camarguaise est à l'image de son Président et de ses membres : dynamique, sérieuse et ouverte.

Dynamisme et sérieux, sont également des qualités que l'on retrouve chez Monsieur Robert FELINE, Président de l'UTPR de St Géniès de Malgoires et organisateur du Festival du Film Taurin et Camarguais. Je tiens à lui adresser tous mes remerciements pour tout ce qu'il réalise, il le fait avec beaucoup de passion, de goût et d'émotion.

Ce festival est une manifestation formidable qui nous permet de revivre des grands moments de courses camarguaises. Ce soir il nous donne l'occasion de rendre hommage à un grand champion, Sabri ALLOUANI, sans doute le plus grand raseteur de sa génération, une des plus grandes figures de la course camarguaise qui a marqué ce sport et cet art de son empreinte.
Plus qu'un hommage rendu à Sabri, je crois qu'il s'agit à travers ce film et cette cérémonie en son honneur, d'un hymne à l'amour et à la passion d'un artiste pour son art.

Alors merci pour ce bel hommage que vous rendez au plus beau fleuron de ce sport très populaire, de l'Hérault aux Bouches du Rhône jusqu'au Vaucluse en passant par le Gard et  ses magnifiques terres de Camargue.

Le Conseil Général du Gard est heureux en tout cas de soutenir cette tradition et cette culture camarguaise. Il l'a toujours fait à travers, notamment, le soutien à la Fédération des Courses Camarguaises ainsi qu'aux clubs taurins dans le cadre de notre politique culturelle et son volet patrimoine. Ou encore les actions d'aide aux journées pédagogiques autour de la course camarguaise dans le cadre de notre politique de soutien à l'enseignement et de sensibilisation des collégiens à cette tradition locale.

Grâce à tous ces efforts conjugués, la bouvine est vivante et bien vivante. La course camarguaise attire chaque année de nouvelles recrues. Il n'y a qu'à regarder nos écoles de raseteurs et je ne parle même pas des différentes expositions, conférences et autres évènements que vous organisez comme celui qui nous vaut cette sympathique cérémonie.

Vous avez bien saisi l'importance d'agir pour perpétuer la course, la faire vivre et la faire aimer par nos jeunes pour préparer l'avenir qui, je l'espère, sera riche en raseteurs talentueux comme celui que nous honorons aujourd'hui.

Soyez-en remercier, pour tout ce que vous faites et surtout pour cet effort de préservation et de développement de cette culture et de cette tradition bien ancrées et enracinées chez nous et auxquelles nous sommes très attachés. Je conclurai en citant ces mots de Frédéric Mistral « Les arbres aux racines profondes sont ceux qui montent haut. »

Photo n°1/2
Discours de William Dumas
Discours de William Dumas
Vendredi 13 Mars 2009Canton de Sommières

Rencontre avec les élèves de l'école de Saint Dionisy

Lire la suite

Le vendredi 13 mars 2008, le député William DUMAS s'est rendu à l'école de Saint Dionisy qui a été désignée pour participer au 14ème Parlement des enfants le 13 juin prochain à l'Assemblée Nationale.

A cette occasion, M. William DUMAS a rencontré les  élèves du CM1-CM2 et le "jeune élu" qui représentera la 5ème circonscription du Gard lors du Parlement des enfants.

M. William DUMAS a présenté le fonctionnement de l'Assemblée Nationale et le rôle du député. Il a ensuite répondu sans réserve aux questions préparées par les enfants, avant de féliciter l'élu junior.

La visite s'est achevée par une photographie officielle des députés junior et sénior.

Photo n°1/3
Le député se présente aux élèves.
Le député se présente aux élèves.
Samedi 28 Février 2009Canton de Sumène

Commémoration de la rafle de Driolle.

Lire la suite

Ce samedi 28  février avait lieu au Hameau de Driolle sur la commune de Saint Roman de Codières la commémoration du 65ème anniversaire de la rafle de Driolle durant la seconde guerre mondiale.

En quelques lignes ci-dessous sont retracés les évènements de cette funeste journée (d'après "Les pendus de Nîmes" du Mouvement de Libération Nationale Fédération Gard -Lozère). En suite, vous trouverez le discours fait par William DUMAS à l'occasion du dépôt de gerbe.

Le 28 février 1944, dans ce hameau, où naît le Vidourle, vivaient trois familles : les Soulier, Les Ordinès et les Perrier.
Chez les Soulier habitaient, outre le père et la mère, leur fils unique Fernand, 20 ans ,et le jeune Mathieu  Roger, de Calvisson, 23 ans.
Il y avait plus de monde  chez les Ordinès où, le 28  février 1944, se trouvaient, à côté du père et de la mère, deux de leurs  fils : Michel et Jean,  Jean-Louis Baudoin, 21 ans et Broussous Roger, 20 ans.
Chez les Perrier, seuls étaient là le père et la fille ,Madame Lapierre.
Tous ces jeunes, sans exception, étaient réfractaires au S.T.O. Le père  Ordinès, bûcheron, les employait à des coupes de bois. Aucun d'entre eux n'était armé, n'avait jamais commis le moindre attentat, ne  pouvait même de très loin être pris pour un terroriste. Ils avaient simplement entendu, compris et suivi le mot d'ordre diffusé alors à longueur de journée par la B.B.C.: "Ne va pas en Allemagne ! Ne va pas en Allemagne !"
Laissant à d'autres l'honneur d'être "déportés du travail", ils ne voulaient être que des réfractaires.

Les allemands atteignirent Driolle à la pointe du jour. Il pleuvait et tous les habitants du hameau étaient encore couchés. Ils furent rapidement tirés de leur lit à coups de crosse dans les portes et les volets accompagnés des jurons, pour être rassemblés en chemise contre le mur de la maison des Soulier. Seul, l'un des fils Ordinès, Michel, fut assez heureux pour pouvoir sauter d'une fenêtre et s'enfuir dans le jour naissant.
Habillés à la hâte, de bris et de broc, à l'aide de vêtements hâtivement réunis, ils furent tous emmenés, à l'exception du père Soulier et du père Perrier que rejoignit peu après Mme Soulier, relâchée par les allemands en cours de route. Après dix minutes de marche, la colonne arriva aux véhicules que les allemands avaient laissés au lieu dit "les trois chemins" et roula en voiture vers Saint Hippolyte du fort.
Une heure après, les S.S. remontaient à Driolle avec une auto chenille, pillaient le hameau de tous ses biens sans oublier le bétail et mettaient le feu aux maisons après les avoir arrosées d'essence.

Vers 11 heures, Broussous fut amené, la corde au cou, à la sortie de Saint Hippolyte, sur le viaduc qui surplombe la route de Lasalle. Ses bourreaux nouèrent l'extrémité libre de la corde au garde fou, le contraignirent à monter sur la rampe et, lui poussant les pieds en avant, le précipitèrent dans le vide tandis que leurs camarades postés sur la route, photographiaient la scène, car il convenait sans doute de conserver un souvenir illustré de cet héroïque exploit S.S. : le supplice d'un innocent.
Le lieu choisi pour cette pendaison se situait à quelques mètres du château de Planque, siège de la Kommandantur, où tous les prisonniers de Driolle avaient été conduits dans la matinée.

Lorsque l'on pendit son pensionnaire, Mme Ordinès fut obligée d'assister au spectacle d'une fenêtre du château.
M Montpeyssen fut appelé à la Kommandantur pour s'entendre dire que Broussous avait été pendu parce qu'on avait trouvé sur lui un revolver et un pull-over ayant tous deux appartenu à un soldat allemand, ce qui sous-entendait que Broussous avait assassiné ce soldat. Le revolver fut même montré à M Montpeyssen en même temps qu'il lui était donné l'ordre de laisser le corps se balancer dans le vide jusqu'au lendemain midi.
Or, Broussous n'avait pas de revolver et avait été arrêté en chemise. Son seul crime était d'être réfractaire S.T.O.
Il n'en fut pas moins la 1ere victime de cette journée.
Les S.S . terminèrent leur matinée en allant arrêter chez lui Kieffer René, 24 ans, qu'ils savaient être un des recruteurs du noyau de réfractaires de Driolle.
Il connaissait les bûcherons du hameau et c'était lui qui avait amené Baudoin chez les Ordinès, ce qui devait lui coûter la vie.

Tandis que ces évènements se déroulaient à Saint Hippolyte, un autre commando S.S. se faisait conduire à la ferme des Fosses, au dessus de Colognac, par le fils Soulier. Trouvant les lieux inhabités, les S.S. furieux, tournèrent leur rage contre leur guide qu'ils abattirent sur le chemin du retour.  

Ainsi finit l'expédition punitive de Driolle, au bilan de laquelle les S.S pouvaient victorieusement inscrire un hameau pillé et incendié, 2 morts comptant : Broussous Roger, Soulier Fernand et 5 à terme : Ordinès Miguel, Ordinès Jean, Mathieu Roger, Baudoin Jean Louis, Kieffer René. Mme Ordinès et Lapierre avaient été libérées après le supplice de  Broussous.


Discours de William DUMAS lors de la commémoration le 28 février 2009 :

"Monsieur le Sous Préfet,
Monsieur Patrick MARTINEZ,

Monsieur le Conseiller Général,
Monsieur William TOULOUSE,

Monsieur le Maire,
Monsieur Philippe PIBAROT,

Mesdames et Messieurs,

Je vous remercie de m'avoir invité à cette cérémonie. Je suis très heureux d'être ici parmi vous pour commémorer le souvenir de cette journée tragique du 28 février 1944.
Il est essentiel, me semble-t-il, d'entretenir le souvenir, de transmettre cette histoire et de transmettre l'histoire des Cévennes.
Car vous le savez tous, nous sommes sur une terre de résistance. Depuis les guerres de religion, et plus tard les camisards – le célèbre Salomon SABATIER, dit SALOMONET n'est-il pas né ici ? (vers 1682)  – jusqu'aux résistants des maquis de LASALLE, d'ARDAILLERS, de l'AIGOUAL, des femmes et des hommes se sont toujours dressés contre l'oppression et ont résisté ici dans nos Cévennes.
Il faut raconter à nos jeunes qu'ici, il y a 65 ans, en quelques heures, parce qu'ils avaient décidé de se cacher, parce qu'ils refusaient de se soumettre à l'ordre établi, des hommes, souvent  jeunes, ont péri, assassinés par l'armée nazi.
Ils voulaient la liberté, ils refusaient le Service du Travail Obligatoire (S.T.O) et ils ont trouvé le repos sur cette terre d'hospitalité et de conviction.
Toutes les plaques commémoratives, tous les monuments qui rappellent dans nos villes et nos villages le sacrifice des résistants et des innocents, tous ces monuments ne serviront à rien si l'on ne transmet pas l'histoire. Si l'on ne raconte pas comment ces femmes et ces hommes sont morts simplement parce qu'ils n'avaient pas les bonnes idées ou la bonne religion pour l'État français de Vichy.
L'évêque négationnisme récemment réhabilité par l'Église Catholique nous prouve qu'il faut encore et toujours être vigilant.
Le devoir de mémoire est indispensable, pour ne jamais laisser le champ libre au révisionnisme, à des interprétations erronées de l'histoire.
Comme l'a dit Berthold Brecht « Il est encore fécond le ventre d'où a surgi la bête immonde »
Je vous remercie"

Photo n°1/2
Au Pont de Planque à Saint Hippolyte du Fort.<br />Maurice Viala, Robert Puech, Fernand Léonard, Bruno Olivieri et William Dumas.
Au Pont de Planque à Saint Hippolyte du Fort.Maurice Viala, Robert Puech, Fernand Léonard, Bruno Olivieri et William Dumas.
Mercredi 25 Février 2009Canton de Quissac

Visite du marché de Quissac

Lire la suite

Régulièrement William DUMAS se rend sur les marchés de sa circonscription afin de discuter avec ses concitoyens,  pour se tenir informer des difficultés des habitants et intervenir quand cela est nécessaire.

Profitant de la suspension de travaux parlementaires, et accompagné de Marc Jonget, le Maire, William DUMAS était ce mercredi 25 avril 2009 sur le marché de Quissac.

Ce fut l'occasion de discuter de la hausse des prix des fruits et légumes, des difficultés croissantes rencontrées par la population dont le pouvoir d'achat ne cesse de diminuer. Et de constater un peu plus les difficultés des gardois face à la baisse de leur pouvoir d'achat et ce malgré les annonces du Président de la République.

Photo n°1/3
Marc Jonget, le maire de Quissac et William Dumas discutent avec plaisir.
Marc Jonget, le maire de Quissac et William Dumas discutent avec plaisir.
Vendredi 20 Février 2009Canton de Lasalle

Remise de la médaille du Département à Fatma Julien et Guy Thérond

Lire la suite

William DUMAS s'est rendu le 20 février à Saint Bonnet de Salendrinque pour remettre la médaille départementale à Madame Fatma JULIEN et Monsieur Guy THEROND qui ont œuvré pendant trente années  au service de leur commune et des administrés.

William DUMAS a salué leur dévouement et leur constance tout au long de leurs carrières.

Cette cérémonie a été l'occasion de réunir les anciens maires de Saint Bonnet de Salendrinque autour de l'actuel maire Madame Myriam MASSON.

Etaient présents Rémy MENVIEL, Conseiller Général du canton de LASALLE, son prédécesseur Christian FLAISSIER et de nombreux bonnetaines et bonnetains.

Après les discours, la cérémonie s'est poursuivie par un verre de l'amitié.

Photo n°1/2
Discours de Rémy Menviel, Conseiller général du canton de Lasalle et Maire de Colognac.
Discours de Rémy Menviel, Conseiller général du canton de Lasalle et Maire de Colognac.
Lundi 16 Février 2009Canton de Sumène

Réunion sur les infrastructures routières du canton de Sumène.

Lire la suite

Ce lundi, Jean DENAT, Conseiller Général chargé des routes, avait réuni l'ensemble des maires du canton du Sumène, ainsi que le Conseiller Général du canton  William TOULOUSE, Monsieur PELEGRINI, Responsable de l'Unité Territoriale de l'équipement du Vigan et de Monsieur TOURS, Directeur Général adjoint chargé des infrastructures au Conseil Général du Gard et William DUMAS, député de la circonscription.

Le but de cette réunion était de faire un point sur l'état des routes du canton de Sumène après l'hiver et de présenter les projets en cours et à venir.
Il fut notamment question de la liaison entre la RD999 et l'A75. En effet, ce raccordement permettrait de désenclaver le bassin du Vigan.
Monsieur Jean DENAT a annoncé les décisions prises par le Conseil Général du Gard et l'avancement des travaux préparatoires à cet aménagement futur en concertation avec les différents acteurs publics concernés.

Par la suite, les dernières interventions de la DDE sur chaque commune  ont été détaillées et expliquées par Messieurs TOURS et PELEGRINI.

Enfin, chaque élu a pu interpeler les représentants du Conseil Général sur les points sensibles dans leurs communes et Monsieur Jean DENAT a annoncé les prochains travaux de réfection, de goudronnage et d'entretien des murs de soutènement sur l'ensemble du canton.

Cette visite a été l'occasion pour les conseillers généraux  de rappeler aux maires la difficile situation dans laquelle se trouve la collectivité depuis le transfert de compétences de l'État dans la gestion et l'entretien des routes et de souligner les efforts de cohérence territoriale en matière de service public qui ont mené les élus du Gard à affirmer le maintien de l'unité territoriale de Sumène.

Après la réunion, les représentants du Conseil Général  sont allés au local technique de l'unité territoriale de Sumène pour rencontrer l'équipe de la DDE et discuter avec eux des différentes options possibles quant à l'aménagement d'un nouveau local technique adapté aux besoins des personnels et de l'équipement.

Photo n°1/2
A la mairie de Sumène, les élus du Conseil Général et les maires du cantons font le point sur l'état des routes.
A la mairie de Sumène, les élus du Conseil Général et les maires du cantons font le point sur l'état des routes.
Lundi 16 Février 2009Canton de Alzon

Inauguration du Pont sur la Vis

Lire la suite

Ce lundi 16 février avait lieu à 15h30, l'inauguration du nouveau pont sur la Vis.

Jusqu'à ce jour, pour franchir la Vis au fond du Cirque de Navacelle et pour rallier Blandas dans le Gard et Saint Maurice de Navacelle dans l'Hérault, le pont tubulaire sur la Vis était le seul itinéraire possible.

Cependant, ce pont submersible rendait la route impraticable plusieurs fois par an, à cause des branchages charriés par la rivière qui se coinçaient sous le pont et hâtaient sa submersion.

Lorsque cette route est coupée par de fortes pluies, les automobilistes souhaitant se rendre du Gard  dans l'Hérault, ou l'inverse, doivent faire un détour de près de 50 km. Ce qui compliquait passablement la vie des riverains.

Le nouveau pont est plus haut d'un mètre et demi, avec seulement deux piles, il permet le passage des embâcles. Il a été réalisé dans des tons clairs pour s'harmoniser avec le site et des aménagements spécifiques ont été réalisés pour permettre aux truites de frayer sans encombre.

Le projet a été porté par les deux départements et financé à 50% par chaque collectivité.

L'inauguration a eu lieu en présence des élus des deux départements, de Monsieur André Vezinhet, Président du Conseil Général de l'Hérault, Monsieur Jean Marc Gontard, maire de Saint Maurice de Navacelle, Madame Édith Vezinet, Maire de Blandas, Monsieur Jean DENAT, vice Président du Conseil général du Gard chargé des routes, Monsieur Laurent PONS, Conseiller Général du canton d'Alzon, Monsieur  Roland CANAYER, Président de la communauté de communes du pays Viganais, William TOULOUSE conseiller général du canton de Sumène et William DUMAS, député de la circonscription.

Après les discours, les invités ont partagé un verre de l'amitié.

Photo n°1/8
Vue du cirque de Navacelle.
Vue du cirque de Navacelle.
Jeudi 12 Février 2009Canton de Alès Ouest

Rencontre avec les élus du canton d'Alès Ouest

Lire la suite

Après avoir visité les cantons de Sumène, de Lasalle, de Trèves, d'Alzon, de Sauve et de Saint-Jean-du-Gard, le député William DUMAS, s'est rendu ce jeudi 12 février 2009, dans le canton d'Alès ouest, où il a pu rencontrer les maires et les conseillers municipaux.

A Soustelle, il a été question de la mise en place du plan local d'urbanisme et de l'état des routes qui n'est plus adapté au trafic, notamment celui des poids lourds.

A Saint-Paul-la-Coste, le maire s'est inquiété de ne pas avoir de nouvelles de sa demande de classement en zone de catastrophe naturelle. La commune a en effet estimé les dégâts des récentes inondations à 500 000 euros. L'élu municipal a ensuite abordé le thème de la téléphonie mobile et filaire totalement défaillante sur sa commune.

Le député William Dumas s'est ensuite rendu à la mairie de Cendras où le maire et ses adjoints ont exprimé leurs inquiétudes concernant les finances de la commune. Les élus se sont également interrogés sur l'attitude d'un bailleur social, qui, selon le maire, a détruit 48 logements en 2008 sans reconstruire alors que les demandes de logements sociaux à Cendras ne cessent d'augmenter.

A Saint-Jean-du-Pin, comme à Saint-Paul-la-Coste, il fut question du classement en zone de catastrophe naturelle, mais aussi de la taxe professionnelle. L'annonce de sa suppression provoque en effet  une vive inquiétude au sein de la municipalité, tout comme à Saint-Christol-les-Alès.      

A Saint Christol-les-Alès, William DUMAS a été invité par le Conseil Municipal des Jeunes pour présenter son mandat.

Photo n°1/4
A Soustelle, William Dumas répond à Monsieur le Maire, André Capdur et ses adjoints.
A Soustelle, William Dumas répond à Monsieur le Maire, André Capdur et ses adjoints.
Jeudi 12 Février 2009Canton de Alès Ouest

Rencontre avec les salariés de l'entreprise Bonny.

Lire la suite

Lors de sa rencontre avec les élus de Saint Jean du Pin, William Dumas s'est entretenu avec les représentants de l'entreprise Bonny.
Bonny est une entreprise qui conditionne de la volaille. Depuis son rachat par un groupe agro-alimentaire, toutes les activités rentable de la société : élevage de poulet labellisés, vente lui ont été supprimées et aujourd'hui, 55 employés sont menacés de licenciement.
William Dumas souhaite intervenir dans l'hémicycle à ce sujet.

Photo n°1/1
...qui leur expliquent la situation de la société.
...qui leur expliquent la situation de la société.

Vidéos

Mercredi 16 Novembre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mercredi 09 Novembre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mardi 08 Novembre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mercredi 19 Octobre 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Mardi 16 Février 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Jeudi 04 Février 2016Assemblée Nationale

Intervention William DUMAS

Images

Lundi 08 Août 2016NîmesVisite de la maison d'arrêt aux côtés de Manuel VALLS et Jean-Jacques URVOAS

Visite de la maison d'arrêt aux côtés de Manuel VALLS et Jean-Jacques URVOAS

Vendredi 29 Juillet 2016AlèsPatrice REYDON, Nelly FRONTANAU et William DUMAS

Visite de l'Entreprise Harmony Bureaux et Tendance à Alès

Vendredi 29 Juillet 2016Permanence Frabrice VerRendez-vouc commun avec Fabrice VERDIER

Rendez-vouc commun avec Fabrice VERDIER

Mercredi 27 Juillet 2016Canton de TrèvesVisite du Canton de Trèves

Visite du Canton de Trèves

Vendredi 22 Juillet 2016Canton de GénolhacVisite du Canton de Génolhac

Visite du Canton de Génolhac

Jeudi 21 Juillet 2016Canton de GénolhacVisite du canton de Génolhac

Visite du canton de Génolhac