WILLIAM DUMAS

Député de la 5ème circonscription du Gard

Canton de Saint Hippolyte du Fort

CommuneMaire*Nb d'habitants**
La Cadière et CamboJean Louis LAGARDE 201
ConqueyracJacques DAUTHEVILLE106
CrosAndré ALEGRE 259
PompignanRémy ALARY 781
Saint Hippolyte du FortBruno OLIVIERI 3743

* élu(e)s en mars 2008 - ** recensement 2009, INSEE

Le conseil général

Damien Alary (groupe socialiste - Président du Conseil général du Gard).
Contact Conseil Général du Gard : 04.66.76.76.08.

Superficie & densité

Superficie du canton : 12 781 ha (2,2 % du département)
Population totale du canton (hab): 5 090
Densité de la population : 35 hab/km²

Tourisme (CDT 03-2003)

Nombre de lits (tout hébergement confondu) : 383 lits soit 0,43% de la capacité du département.

Agriculture (source RGA 2000)

Surface agricole utilisée : 32 922 ha.
163 exploitations agricoles sur le canton.

L'actualité du canton

Vendredi 19 Septembre 2014Canton de Saint Hippolyte du Fort

Visite des Caves Coopératives du Canton de Saint Hippolyte du Fort

Lire la suite

Ce vendredi, William Dumas a effectué une visite raccourcie des caves sur le Canton de Saint-Hippolyte du Fort.

En effet, en raison des inondations de la nuit du 17 au 18 septembre 2014, le Député a fait le choix d’écourter sa visite dans les deux caves du canton afin d’aller à la rencontre du maire de Saint-Hippolyte du Fort, Bruno Olivieri.

Les dégâts sur la commune cigaloise ont été importants et malgré ce, le courage et la détermination des élus et des administrés ne manquaient pas.

A Pompignan, la visite à nos viticulteurs a permis au député d’échanger avec le maire nouvellement élus, Remy ALARY et de rencontrer un grand nombre de coopérateurs au sein du caveau.

Photo n°1/1
Cave coopérative de Pompignan
Cave coopérative de Pompignan
Vendredi 06 Décembre 2013Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de la maison de retraite “Pie de Mar” de Saint Hippolyte du Fort

Lire la suite

Ce vendredi, William Dumas est allé inaugurer la maison de retraite "Pie de Mar" de Saint Hippolyte du Fort en présence de Damien Alary, Président du Conseil Général et Conseiller Général du Canton de Saint Hippolyte du Fort, de Gilles Bernard, Sous-Préfet du Vigan, de Bruno Olivieri, Maire de la commune, des conseillers généraux, du directeur d’établissement, des employés et de la population.

Cette maison de retraite “Pie de Mar” se situe en plein centre ville de Saint Hippolyte du Fort, sur le site militaire de l’ancienne gendarmerie. Elle propose 60 lits dont 20 dédiés à la prise en charge des malades atteints d’Alzheimer.

L’opération a couté 9,6 M€ avec 1,6 M€ de participation du Conseil général et 1,2 M€ de l’Etat complété par un prêt locatif social à hauteur de 6M€.

Pour le maire cette inauguration marque surtout la fin d’une longue période d’inquiétude. Il a mis l'accent sur l'effort fourni par les cigalois(es) à la réussite de cette maison car "la commune a participé à hauteur de 700.000€, pour acheter le terrain, ce qui à l’échelle d’une commune comme St Hippolyte n’est pas anodin” explique Bruno Olivieiri qui a donc voulu associer toute la population à cette inauguration.

Voici le discours prononcé par William Dumas :
"Monsieur le Préfet,
Monsieur le Président du conseil général du Gard, Vice-président de la région Languedoc-Roussillon, mon ami Damien ALARY,
Madame la Directrice de l’agence Régionale de Santé,
Madame la Conseillère Régionale,
Monsieur le Président de la Communauté de Communes Piémont Cévenol,
Monsieur le Maire,
Monsieur le Directeur de la Maison de Retraite Pie de Mar,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les personnels,
Mesdames et Messieurs les résidents,
Mesdames et messieurs,

En premier lieu, je voudrai vous remercier chaleureusement de m’avoir convié à l’inauguration de cette nouvelle « Maison de Retraite Pie de Mar ».

Enfin !

Oui enfin, nous voici réunis pour célébrer ce beau projet de territoire, à la fois social et solidaire.

Symbole d’un travail acharné et tenace du département, des services de l’Etat et de la Mairie, cette Maison de retraite ouvre enfin ses portes pour le bonheur de toutes les Cigaloises et les Cigalois.

Lundi dernier, nous étions en compagnie de Madame la Ministre en charge des personnes âgées qui nous rappelait avec force l’importance de la prise en charge de nos anciens.
« Les aînés ont le droit de ne pas être discriminés » nous dit-elle.
Venue dans le Gard pour le lancement du programme expérimental « MONALISA », (Mobilisation Nationale contre l’Isolement des personnes âgées), Madame la Ministre a conforté notre département sur l’offre de prise en charge de nos ainés aussi bien dans la qualité que dans la quantité.

Je tiens ici à rendre un hommage appuyé à l’ensemble des personnels qui travaillent au côté de nos personnes âgées.

Vous faîtes un métier difficile, qui sollicite beaucoup d’altruisme et de don de soi.

Mais vous faites un beau métier, vous êtes les gardiens de la mémoire de toutes ces personnes qui jour après jour, au grès d’une conversation, d’un mot, d’un sourire ou d’une larme, vous racontent leur vie, leur amour, leur souvenir.

On le sait, accompagner nos ainés vers la fin de vie, suppose du courage et de la compassion.
Mais nous avons la chance, dans ce département d’avoir des personnels compétents et dévoués, qui exercent ce métier avec beaucoup de professionnalisme.

Car ici, je le sais, il y de la chaleur, de la modestie et de la singularité et je tiens à vous féliciter pour le formidable travail que vous accomplissez.
Je tiens également à remercier et à féliciter, la Direction de cet établissement, mon ami, votre conseiller général et notre Président, Damien Alary, qui s’est battu avec pugnacité, au côté de votre maire Bruno Olivieri, pour que cette maison de retraite sorte de terre.

Damien, tu peux être heureux et fier.

Grace à toi, à l’Etat et à la Mairie, vos anciens seront accompagnés dans la dignité.

Vos administrés pourront bénéficier d’un outil économique pour ce territoire, car ouvrir un établissement sanitaire et social, c’est permettre la création d’emplois.
Grace à ces restructurations, vous allez apporter aux 47 postes en équivalent temps plein, un confort de travail qui se répercutera sur le bien être des résidents.

C’est une réussite pour l’emploi dans ce canton.
Vous le savez, le retour à l’emploi est une priorité de notre gouvernement et je ne peux que me réjouir de ces créations de postes.

Que de chemin parcouru !
Que de vies respectées !

Vous nous offrez aujourd’hui une belle leçon d’humanité.

Une aventure humaine, une philosophie de vie, une vitalité économique grâce à l’emploi, tels sont les mots clés que porte votre structure.

Encore un grand bravo et un grand merci à vous tous, Direction, personnels, bénévoles et familles.

Je n’oublie pas l’ensemble des corps de métiers qui ont travaillé sur ce chantier.

Sans oublier bien évidemment les partenaires de cette opération : l’Etat, représenté par Monsieur le Préfet, l’Agence Régionale de Santé du LR, mon ami Damien ALARY, Président du conseil général, votre maire Bruno OLIVIERI et vos élus locaux.

C’est une belle réussite et vous pouvez en être fier.

Je terminerai par une citation d’Albert Camus « En vérité le chemin importe peu, la volonté d’arriver suffit à tout ».

On le sait tous, il a fallu une volonté sans faille pour que cette nouvelle maison de retraite voit le jour.

Je vous remercie."

Photo n°1/4
Inauguration de la Maison de Retraite
Inauguration de la Maison de Retraite
Vendredi 15 Novembre 2013Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration des salles des associations à Saint Hippolyte du Fort

Lire la suite

Ce vendredi, William Dumas s'est rendu à l'inauguration des salles des associations, le complexe associatif, sportif et culturel, sur la commune de Saint Hippolyte du Fort.

Etaient présents, Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard, Simon Sutour, Sénateur du Gard, Gilles Bernard, Sous-Préfet du Vigan, Paul Beaud, Maire de vic Le Fesc, Olivier Gaillard, Président de la Communauté de communes Piémont Cévenol et Lionel Jean, Conseiller Général du canton de Quissac, Bruno Olivieri, Maire de Saint Hippolyte du Fort, des élus et de la population.

Photo n°1/5
Stéphane Cartou, Gilles Bernard, Bruno Olivieri, Paul Beaud, Simon Sutour, Olivier Gaillard et Lionel Jean
Stéphane Cartou, Gilles Bernard, Bruno Olivieri, Paul Beaud, Simon Sutour, Olivier Gaillard et Lionel Jean
Vendredi 21 Juin 2013Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de la médaithèque à Saint Hippolyte du Fort

Lire la suite

Ce vendredi 21 juin, le Député, William Dumas a participé à l’inauguration de la médiathèque de Saint Hippolyte du Fort.

C'est en présence du Sous-Préfet, Gilles Bernard, du Président de la Communauté de Communes Piémont Cévenol, Olivier Gaillard, du Maire de Saint Hippolyte du Fort, des élus et de la population que j'ai prononcé le discours suivant :

"Monsieur le Sous-préfet,
Madame la Conseillère Régionale,
Monsieur le Président de la Communauté de Communes Piémont Cévenol, Vice-président du Conseil General, Cher Olivier
Monsieur le Maire de Saint-Hippolyte du fFort, Bruno OLIVIERI,
Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Municipal,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs,

Vendredi dernier j’étais déjà avec vos cotes pour l’inauguration de la Gendarmerie.

C’est avec grand plaisir que je suis à nouveau avec vous pour inaugurer votre Médiathèque.

Quand j’entends certain dire que notre terre cévenole est en manque de dynamisme et de réalisation vous leur apportez, aujourd’hui, la preuve éclatante qu’ils se trompent.

Car avec vos multiples projets, symbole d’un territoire qui bouge, se mobilise, se projette, et ne cesse de s’investir pour l’amélioration du cadre de vie de ses habitants.

L’inauguration de votre médiathèque est une étape de plus, franchie pour le développement de votre commune par votre équipe municipale animé par votre maire, mon ami Bruno,

Que de belles réalisations !

Quelle belle, quelle formidable ambition vous portez pour votre commune de Saint-Hippolyte du Fort !

On ne peut que s’en réjouir et vous féliciter !
De plus, cette médiathèque est aussi le fruit d’un partenariat efficace.

Tout d’abord avec la Communauté de communes Piémont Cévenol, dont son Président, mon ami Olivier Gaillard, s’efforce au quotidien de mutualiser les moyens en portant avec détermination les projets de ce territoire.

Puis avec le Département, par la volonté de son Président Damien ALARY, votre conseiller général, qui, et vous le savez, met un point d’honneur dans ses politiques publiques à renforcer l’attractivité des territoires.

Vous comprenez bien que quand ses politiques se traduisent sur son canton par des événements comme celui-ci, il ne peut que s’en réjouir.

Enfin avec la région Languedoc Roussillon, qui a également participé à la mise en œuvre de ce beau projet.

Des collectivités unies et solidaire autour d’un projet de territoire, tel doit être notre ambition à nous tous, élus, pour valoriser et développer nos villages ruraux.

Saint Exupéry écrivait dans Terre des Hommes : « Etre homme, c’est précisément être responsable. C’est sentir en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir le monde ».
Ici, à Saint-Hippolyte du Fort, vous êtes à l’image de ces hommes bâtisseurs.

Comme tout cévenol qui se respecte, vous prenez le temps de la réflexion, vous murissez, les enjeux financiers, vous privilégiez la qualité et choisissez des projets dont l’Homme, avec un grand « h », est au centre.

Rien d’étonnant alors que de bâtir cette médiathèque dans ces anciennes casernes.

Ce choix est à l’image de ce que vous souhaitez transmettre aux générations futures de votre commune.

Car les anciennes casernes sont avant tout un lieu chargé d’histoire.

Les murs, s’ils pouvaient parler, portent en eux des secrets, des savoirs, des enjeux cruciaux pour ces Cévennes.

A eux seul, ils sont le Livre d’une époque, ils sont les gardiens de votre mémoire collective.

C’est un bel héritage que vous avez souhaitez laisser à Saint-Hippolyte-du Fort.
Ensuite, l’emplacement qui est tout autant symbolique.

Proche du centre-ville, au cœur de la vie Cigaloise, cette médiathèque offre un espace d’instruction et de loisir pour votre plus grande joie à tous.

C’est enfin et surtout favoriser l’égalité des chances, des hommes et des territoires. Slogan cher à mon ami Damien Alary qui en a fait d’ailleurs son leitmotif de notre politique départementale.


Car c’est sans nulle doute en direction des jeunes que l’enjeu de la relance de la lecture publique est le plus fort.

Elle doit plus que jamais continuer à jouer ce rôle irremplaçable dans la circulation des idées, pour aiguiser le sens critique, insuffler le plaisir de l’imaginaire et favoriser l’appropriation des savoirs.

Victor HUGO écrivait « La lumière est dans le livre. Ouvrez le livre tout grand. Laissez le rayonner, laissez le faire. »

La culture comme espace de liberté, doit être sans cesse rappelée, réaffirmée, défendue et préservée.

Avant de conclure je voudrais féliciter l’architecte, pour son travail ainsi que tous les entrepreneurs qui ont participé à la rénovation de cet ancien et magnifique bâtiment.

J’adresse une nouvelle fois toute mes félicitations à mon ami Bruno et à toute son équipe municipale car c’est vraiment une très très belle réussite !

Bravo"

Vendredi 14 Juin 2013Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de la gendarmerie de Saint Hippolyte du Fort

Lire la suite

Ce vendredi, William Dumas s'est rendu à l'inauguration
des nouveaux bâtiments de gendarmerie de Saint-Hippolyte-du-Fort en présence du préfet du Gard, Hugues Bousiges, de Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard, du Procureur Thierry Lescouarc’h, du Colonel Poty, commandant du groupement de gendarmerie du Gard, de Nelly Frontanau, Conseillère Régionale et du maire de la commune, Bruno Olivieri..

Après plus de 70 ans d’implantation « place des casernes » dans l’ancienne école des enfants de troupes, la caserne de gendarmerie de Saint-Hippolyte-du-Fort est transférée « 2 route de Monoblet » depuis le 1er septembre 2012 pour un montant d’un peu plus de 3 millions. La caserne installée sur un terrain de 5.684 m² est destinée à abriter la brigade territoriale de proximité et le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (PSIG) de Saint-Hippolyte-du-Fort.

La brigade de Saint-Hippolyte-du-Fort dépend de la communauté de brigades de Quissac. Sa compétence territoriale s’étend sur 5 communes : Cros, La Cadière et Cambo, Conqueyrac, Pompignan et Saint-Hippolyte-du-Fort.

Voici le discours :
"Monsieur le Préfet,
Madame le Sénateur, ou la Sénateur,
Madame ou Monsieur le Procureur,
Monsieur le Président du Conseil Général, Vice-président de la Région, cher Damien,
Madame la Conseillère Régionale,
Monsieur le Président de la Communauté de Commune, Vice-Président du Conseil régional,
Monsieur le Maire,
Mesdames et Messieurs les conseillers municipaux,
Mesdames et Messieurs les
Élus,
Monsieur le Colonel POTTI,
Monsieur le Commandant de Gendarmerie,
Mesdames et Messieurs,

Assurer la sécurité des Français, sur l’ensemble de notre territoire, réclame des dispositifs adaptés permettant une action ciblée et efficace.

Je crois qu’ici sur cette circonscription tous les moyens sont déployés pour tenir nos engagements. Quissac, Anduze et aujourd’hui Saint-Hippolyte du Fort.

Trois casernes de gendarmerie inaugurées en moins de six mois, quel bel exemple de proximité nous célébrons encore ce matin.

Je suis donc particulièrement heureux d’être parmi vous pour l’inauguration de cette nouvelle caserne de gendarmerie de Saint-Hippolyte du Fort qui rayonnera sur l’ensemble de ce bassin de vie.

C’est une belle réalisation, un outil moderne et performant, fruit d’un partenariat efficace entre l’Etat, la commune.

C’est pourquoi, je voudrai saluer les efforts des partenaires de ce projet, ainsi que l’ensemble des acteurs : le maître d’œuvre et l’ensemble des personnels des différentes entreprises retenues.

Vous dotez Saint-Hippolyte et son canton, d’équipements neufs, innovants et vous préparez l’avenir avec sérénité.

Cette décision est le symbole de votre action en réponse aux préoccupations des femmes et des hommes de ce territoire.

Vous le savez, notre société fait face à une délinquance nouvelle en perpétuelle mutation.

Elle est de plus en plus outrageuse, elle implique des individus de plus en plus jeunes, et se dirigent vers de nouveaux territoires jusqu’à présent plus ou moins épargnés.

Cette mutation, comme tout changement dans notre société, doit se traduire par des adaptations, à la fois dans la stratégie mais aussi dans les moyens mis en œuvre.

On oublie trop souvent que la gendarmerie nationale est forte de ses traditions qui remontent à l’origine de notre république.

Pour autant, elle a toujours su s’adapter et évoluer aux exigences de notre temps.

La preuve en est encore aujourd’hui, dans ce XXIème siècle, qui nous dévoile d’autres formes de délinquance et d’incivilités.

Prévenir, punir, sécuriser, dialoguer, écouter, tels sont les nouveaux codes de cette gendarmerie nationale qui chaque jour affronte avec courage ces nouvelles violences.

C’est de notre devoir de garantir un cadre de vie sécurisé à nos concitoyens, et c’est un droit qu’ils prétendent à juste titre avoir.

Vous tous gendarmes, êtes des militaires. Vous avez les qualités qui les caractérisent : la loyauté et la discipline.
Vous avez le sens du contact, de la proximité, du respect d’autrui.

Votre implication sur les territoires, la réussite de votre intégration dans le tissu économique et social sont une preuve de votre efficacité et de la confiance que vous avez su établir avec la population.

Ce sont ces qualités humaines qui fondent l’esprit de la gendarmerie nationale

Vous garantissaient cette proximité de la loi et de la justice dans nos villes et nos campagnes.

C’est pourquoi, je tiens à vous rendre à nouveau un hommage appuyé, ainsi qu’à vos familles.

Je tiens, ici, à vous féliciter pour votre engagement au service de tous, car vous êtes les garants de l’ordre républicain.

Et je terminerai mon propos par cette phrase de Manuel Valls lors d’une inauguration de gendarmerie, « sans sécurité, sans ordre républicain, il n’y a pas de projet de société qui soit viable».

Je vous remercie."

Photo n°1/4
Visite de la nouvelle gendarmerie
Visite de la nouvelle gendarmerie
Vendredi 31 Mai 2013Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de l’Église Saint-Vincent à Cros

Lire la suite

Vendredi 31 mai, le Député, William Dumas s'est rendu à l'inauguration de l’Église Saint-Vincent à Cros, en présence du Préfet, Monsieur Hugues Bousiges, du Président du Conseil Général, Monsieur Damien Alary, de la Conseillère Régionale, Madame Nelly Frontanau, du Président de la Communauté de Commune Pièmont Cévenol, Monsieur olivier Gaillard, du Maire, Monsieur André Allègre et beaucoup d'autres élus.

Monsieur le maire de Cros a précisé dans son discours qu'il lui avait fallu 5 ans pour arriver au bout de cette rénovation remettant en état l'édifice fermé depuis 1997. Il a ajouté que désormais Saint-Vincent va retrouver son activité cultuelle et culturelle, avec un baptême dans quelques jours et pourquoi pas des mariages, des concerts sont aussi prévus avec l'assentiment du père Alexis.

Monsieur Damien Alary a quant à lui déclaré "je sais que les gens savent s'accrocher dans ce bout de terre cévenole où sont mes racines". Il a ainsi salué l'engagement et la persévérance des habitants qui ont su convaincre et se mobiliser autour de leur beau projet. Il a conclut "vous avez su redonner l'élégance et la beauté de cette église".

Voici mon discours :
"Monsieur le Préfet,
Monsieur le sous-préfet,
Madame le Sénateur,
Monsieur le Président du Conseil Général du Gard, Vice-Président de la Région Languedoc Roussillon, Cher Damien,
Madame la Conseillère Régionale,
Messieurs les Conseillers Généraux,
Monsieur le Maire
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs,

Je tiens tout d’abord à remercier Monsieur le Maire, Mon ami Claude, pour son aimable invitation qui me touche tout particulièrement.

C’est donc avec plaisir que je me retrouve à vos côtés pour inaugurer les travaux de rénovation de cette église Saint-Vincent de CROS et de rappeler combien il est réconfortant de constater les améliorations et les embellissements apportées au patrimoine cultuel dans les communes de cette circonscription.

Vous le savez, en tant que président de l’EPCC du Pont du Gard, mais aussi en tant que citoyens de ce Pays, de ce territoire, j’attache une grande importance à la rénovation de nos édifices patrimoniaux car je reste convaincu que le monde qui se bâtit aujourd’hui ne doit pas oublier son histoire et ses racines.

En effet, chaque nouvel habitant, qu’il soit né sur ce territoire, de parents nés sur cette terre ou qu’il soit venu au hasard de sa vie ou bien par envie, y apporte une pierre de plus.

Chacun y arrive avec son histoire, celle de sa famille, de son pays, de son éducation, de son vécu.

C’est cette mémoire que nous célébrons aujourd’hui.

Car cette Église de CROS, si elle pouvait parler, nous conterait cette fabuleuse histoire de la mémoire de chaque habitant de cette commune.

Au cœur de ce village, formé de multiples hameaux, elle est le symbole du souvenir universel de nos Cévennes.

Construite au XIème siècle, Saint Vincent de CROS est bâtie comme Eglise paroissiale.
Dès le début des guerres de Religions, vers 1566, cet édifice est en partie détruit.

Lors de la révocation de l‘Edit de Nantes, nous savons que les CROSENS, tous protestants, ont été obligés de se convertir au catholicisme, tant la répression était dure.

On comprend donc aisément que lors de la révolte des camisards, Saint-Vincent de CROS soit une des premières cibles.

Elle sera ensuite réparée.
Puis, lors de la Révolution, elle deviendra avec la maison presbytérale, propriété nationale et depuis 1809 propriété communale

Saint Vincent de CROS restera consacré au culte catholique

Depuis 1961, elle est inscrite aux monuments historiques.

C’est pourquoi, au vu de son histoire, la municipalité ne pouvait que souhaitait transformer cet édifice, dangereux et endommagé, en un atout pour la commune.

Un atout touristique, un atout environnemental, mais aussi un atout sociétal.

Car, en restaurant cet édifice, vous redonnez vie aux idées de tolérance, de respect et de liberté.

Vous nous montrez à voir et à revoir que les intolérances humaines ont conduit les hommes à des actes d’incivilités et de vandalismes.

Cette cérémonie est une façon de nous rappeler les stigmates de cette terre, de nous confronter à notre histoire et surtout de nous alerter sur l’urgence de redonner sens aux valeurs fondamentales de notre république.

Accepter l’autre, dans sa singularité, dans sa différence, dans sa liberté. Telles sont les mots qui me viennent aujourd’hui devant cette Eglise de Saint Vincent.

Je remercie une nouvelle fois, le Maire de CROS, la municipalité de nous permettre de célébrer cette rénovation.

Il faut un grand sens des responsabilités et un grand humanisme pour souhaiter rénover une Eglise comme celle-ci.
Vous l’avait fait.

Vous vous êtes inscrit dans l’Histoire de l’Eglise de CROS.

Je remercie chaleureusement Monsieur Roland CASTANET, l’historien passionné de cette commune sans qui je n’aurai pu avoir accès aux archives.

Et enfin, je remercie les partenaires de ce projet et les entreprises qui ont permis sa réhabilitation.

Je souhaite terminer mon propos sur une citation de Saint Vincent de Paul. Cela peut paraître osé certes.

Mais j’y vois plutôt une affirmation de ce droit à penser et à être, qui caractérise cette terre.

Saint Vincent nous dit «Habiter dans une maison où règne la charité fraternelle, c'est vivre dans un paradis. »

Et CROS est un bien un paradis dans nos Cévennes.

Je vous remercie."

Samedi 29 Septembre 2012Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration du centre Les Cigales à Pompignan

Lire la suite

Vers 11h, le Député, William Dumas s'est rendu à l'inauguration du centre Les Cigales à Pompignan.

C'est en présence de Damien Alary, Président du Conseil général du Gard et Vice-président de la Région Languedoc-Roussillon, de Hugues Bousiges, Préfet du Gard, et de 250 personnes que le Député a visité cet établissement composé de trois bâtiments et situé au château Mirabel de Pompignan.

Ce centre innovant, dont les travaux ont été financés en grande partie par le Conseil Général, a une capacité d’accueil totale de 113 places.

Il a l’avantage de disposer, sur un même site, de modes de prises en charge diversifiées qui permettent aux personnes handicapées d’être maintenues sur leur lieu de vie malgré l’aggravation de leurs pathologies ou de leur dépendance.

Sous la direction de Claude Despaty, qui gère le centre, 77 personnes se consacrent quotidiennement aux résidents.

Voici le discours prononcé par William Dumas :
"Monsieur le Préfet,
Monsieur le Président du conseil général du Gard, Vice-président de la région Languedoc-Roussillon, mon ami Damien,
Monsieur le Président du Foyer médicalisée et de la maison de retraite, Claude DESPATY,
Monsieur le Maire, Cher Claude,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et messieurs les membres du conseil d’administration,

Madame la Directrice de l’Agence Régionale de la Santé,
Madame Martine AOUSTIN,
Mesdames et Messieurs les membres du personnel et les bénévoles,
Mesdames et Messieurs,


En premier lieu, je voudrai vous remercier chaleureusement de m’avoir convié à cette inauguration du Foyer d’Accueil Médicalisé et de l’extension de la Maison de retraite spécialisée.

Je n’avais pu être présent lors de la pose de la première pierre en juin dernier c’est pourquoi je me réjouis d’autant plus d’être parmi vous ce matin.
Car ici, je le sais, il y de la chaleur, de la modestie et de la singularité et je tiens à vous féliciter pour le formidable travail que vous accomplissez.
Nous sommes venus nombreux. C’est un signe fort de l’importance que nous accordons à cette structure qui accueille des personnes en situation de handicap de longue durée.
Pour moi, « Le centre les Cigales » porte de nombreux symboles qu’il me parait essentiel de souligner.
Le premier est lié à son histoire, une histoire qui débute en 1892 quand l’évêque de Nîmes autorise l’ouverture de « l’Hospice du Mirabel ».
Ce sont les religieuses de la communauté des sœurs franciscaines de Lyon qui vont assurer la prise en charge de tous ceux qui sont rejetés par la société.

En 1910, le conseil général accepte que l’établissement accueille les personnes âgés et les infirmes.
En septembre 1960 « l’Asile de Mirabel » s’engage à recevoir des mineures de plus de 14 ans venant de l’Aide sociale.
Puis en 1983, un arrêté préfectoral accorde un agrément au Foyer d’Hébergement pour les personnes adultes en situation de handicap et une maison de retraite pour les personnes âgées en situation de handicap.
Le colonel ATGER, dont l’engagement pour ce lieu fut sans faille, permis à cet établissement de se rénover en 1990 et d’augmenter ses lits.

Enfin, aujourd’hui, grâce à la volonté et la pugnacité de mon ami le Président Damien ALARY, votre conseiller général avant tout, et de votre maire, Claude REYNARD, ce centre les Cigales se dote d’un Foyer médicalisé et agrandit ses murs.
Que de chemin parcouru !
Que de combats menés !
Que de vies respectées !
Une belle leçon d’humanité nous est contée dans l’histoire de ce hameau du Mirabel.
« Le centre les cigales » symbolise aussi un état d’esprit, un autre regard sur la prise en charge de personnes en situation de handicap.
En effet, vous vous efforcez de véhiculer un autre regard sur les personnes handicapées.
Comment ?
En développant les instruments nécessaire à la promotion de l’autonomie, aussi faible soit-elle et en garantissant le respect de la charte des droits et des libertés des personnes handicapées.
La prise en charge des personnes en situations de handicap est, malheureusement encore dans notre société, trop faible pour les personnes adultes et encore plus, pour les personnes âgées.
Certes de nombreux efforts ont été faits mais il reste encore beaucoup de travail à accomplir.
Ici aux Cigales, vous avez fait le choix d’accompagner, les résidents de l’âge adultes vers la fin de vie, en continue, sans rompre les liens à cet établissement, dans la sécurité et le respect de leurs dignités.
C’est la particularité de votre réflexion et de votre engagement auprès de ces personnes.
La vie de tout individu, quel qu’il soit, est rythmée par des étapes. Enfance, adolescence, âge adulte, et la vieillesse.
C’est une réalité et elle nous concerne tous.
Et enfin, « le centre les Cigales » est emblématique de la vitalité de ce territoire.
Grace à ces restructurations, vous allez créer 30 postes en équivalent temps plein. C’est une réussite pour l’emploi dans ce canton.
Vous le savez, le retour à l’emploi est une priorité de notre gouvernement et je ne peux que me réjouir de ces créations de postes.
Une aventure humaine, une philosophie de vie, une vitalité économique grâce à l’emploi, tels sont les mots clés que portent votre institution.
Encore un grand bravo et un grand merci à vous tous, le Président, le conseil d’administration, le directeur, le personnel, les bénévoles, les familles.
Sans oublier bien évidemment les partenaires de cette opération : l’Etat, représenté par Monsieur le Préfet, mon ami Damien ALARY, Président du conseil général qui a toujours œuvré pour le bien être des citoyens de ce canton, votre maire Claude Renard et vos élus locaux.
C’est une belle réussite et vous pouvez en être fier.
Je terminerai par une citation d’Albert JACQUARD, qui, à mes yeux, symbolise l’état d’esprit qui vous anime, ici, dans cet institut :
« Il faut prendre conscience de l’apport d’autrui, d’autant plus riche que la différence avec soi-même est plus grande »

Je vous remercie."

Photo n°1/5
Discours de WIlliam Dumas, Député de la 5ème Circonscription du Gard
Discours de WIlliam Dumas, Député de la 5ème Circonscription du Gard
Mardi 18 Septembre 2012Canton de Saint Hippolyte du Fort

Visite de la cave coopérative de Saint-Hippolyte-du-Fort

Lire la suite

Comme chaque année pendant les vendanges, le député William Dumas se rend dans l'ensemble des caves coopératives de la 5e circonscription.

Ces visites sont pour lui une occasion de rencontrer et d'échanger avec les présidents de caves et les coopérateurs sur la qualité de la récolte et la situation économique de la profession.

Le mardi 18 septembre, accompagné du maire de la commune, Bruno OLIVIERI, William DUMAS s'est rendu à la cave de Saint-Hippolyte-du-Fort.

Cette année, les vendanges ont débuté courant du mois août. Malgré un été de sécheresse, l'attaque des raisins par le mildiou et la grêle, la récolte sera de bonne qualité et correspondra à 7 000/8 0000 hectolitres.

La cave met l'accent sur la vente en bouteille. La fréquentation est en baisse contrairement au panier moyen largement en hausse.

Elle s'est lancé cette année dans le vin bio représentant 1/3 de sa récolte.
Elle a aussi obtenu récemment un trophée : le Coup de cœur des femmes journalistes, décerné lors de la 6e édition régionale en juin dernier, à Limoux, concernant la Cuvée "La Cigalois - Cévennes IGP", en rosé (composition : Carignan, Syrah et Grenache). Pour consulter l’article concerné, cliquez sur le lien : http://www.midilibre.fr/2012/09/07/la-cuvee-coup-de-coeur-des-femmes,558367.php.

Photo n°1/2
Visite du Député, William Dumas, à la cave de Saint-Hippolyte-du-Fort
Visite du Député, William Dumas, à la cave de Saint-Hippolyte-du-Fort
Mardi 18 Septembre 2012Canton de Saint Hippolyte du Fort

Visite de la cave coopérative de Pompignan

Lire la suite

Comme chaque année pendant les vendanges, le député William Dumas se rend dans l'ensemble des caves coopératives de la 5e circonscription.

Ces visites sont pour lui une occasion de rencontrer et d'échanger avec les présidents de caves et les coopérateurs sur la qualité de la récolte et la situation économique de la profession.

Le mardi 18 septembre, accompagné du maire de la commune, Claude REYNARD, William DUMAS s'est rendu à la cave de Pompignan.

Cette année, les vendanges ont débuté courant du mois août. Malgré un été de sécheresse et l'attaque des raisins par le mildiou, la récolte sera de bonne qualité et correspondra à peine à 10 0000 hectolitres.

Le problème est la récolte du Merlot qui est moindre et avec un degré aux alentours de 15.6.

Photo n°1/2
Visite du Député à la cave coopérative de Pompignan
Visite du Député à la cave coopérative de Pompignan
Mercredi 14 Septembre 2011Canton de Saint Hippolyte du Fort

Visite des caves coopératives du canton de Saint Hippolyte du Fort

Lire la suite

Comme chaque année pendant les vendanges, William DUMAS a parcouru l'ensemble des caves coopératives de la 5e circonscription du Gard.

Le 14 septembre, le Député, William DUMAS, a visité les caves coopératives de Saint Hippolyte du Fort et de Pompignan.

Ces visites sont pour lui une occasion de rencontrer et d'échanger avec les Présidents de caves et les coopérateurs sur la qualité de la récolte 2011 et la situation économique de la profession.



Photo n°1/5
Tournée des caves coopératives du canton de Saint Hippolyte du Fort
Tournée des caves coopératives du canton de Saint Hippolyte du Fort
Vendredi 10 Décembre 2010Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de la caserne des pompiers

Lire la suite

Ce vendredi avait lieu l'inauguration de la nouvelle caserne des pompiers de Saint Hippolyte du Fort.
Cette nouvelle caserne, sous le commandement du major Caudelet et de son adjoint, l'adjudant-chef Martini accueille quarante-neuf sapeurs-pompiers volontaires, huit sapeurs professionnels, et quatre personnes du service de santé et de secours médical (SSSM). Elle porte le nom d'un pompier local disparu, Alain Arnal.
C'est la troisième caserne neuve construite cette année, avec celles de Beaucaire et Bagnols. Elle a coûté 3,5 millions d'euros, payés en grande partie par le conseil général du Gard. Elle est située sur un terrain donné par la commune de Saint-Hippolyte-du-Fort et la communauté de communes.
Dix-huit communes dépendent de cette caserne de Pompignan à Soudorgues et de Saint-Roman de Codières à Quissac.
Le président du conseil général Damien Alary a inauguré cette caserne en présence du directeur de cabinet du préfet, Thierry Laurent ; du président du Sdis, Alexandre Pissas ; du président de la communauté de communes, Marc Le Fraper du Hellen ; du maire de Saint-Hippolyte-du-Fort, Bruno Olivieri ; des représentants de la gendarmerie et des sapeurs-pompiers, dont le patron gardois, directeur du Sdis, le colonel Simonet et de William Dumas.

Photo n°1/2
Discours de Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard.
Discours de Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard.
Vendredi 30 Avril 2010Canton de Saint Hippolyte du Fort

Visite du marché de Saint Hippolyte du Fort.

Lire la suite

Régulièrement William DUMAS se rend sur les marchés de sa circonscription afin de discuter avec ses concitoyens, se tenir informer des difficultés des habitants et intervenir quand cela est nécessaire.

Ce vendredi 30 avril William Dumas s'est rendu sur le marché de Saint Hippolyte du Fort.

Ce fut l'occasion de discuter des difficultés croissantes rencontrées par la population dont le pouvoir d'achat ne cesse de diminuer.

Photo n°1/6
William Dumas et Gérard Salté, secrétaire de la section socialiste de Saint Hippolyte du Fort.
William Dumas et Gérard Salté, secrétaire de la section socialiste de Saint Hippolyte du Fort.
Samedi 24 Avril 2010Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de l'école et de la salle polyvalente de Pompignan.

Lire la suite

Ce samedi matin, William Dumas était invité à l'inauguration de la nouvelle école et de la salle polyvalente de Pompignan.
Voici le discours qu'il a prononcé devant la bergerie réaménagée en salle polyvalente par l'équipe municipale de Claude Reynard.

Monsieur le Président du Conseil Général, Cher Damien,
Monsieur le Président de la communauté de communes,
Monsieur le Maire,
Madame l’inspectrice d’académie,
- Mesdames et messieurs les enseignants,
- Chers parents,
- Mesdames, messieurs,
Je me réjouis d’être ici à Pompignan aujourd’hui, pour cette double inauguration.
Une nouvelle école maternelle dans un village, c’est un signe de vitalité et de dynamisme.
C’est l’avenir : L’avenir de nos enfants naturellement, mais aussi l’avenir de la commune.
A l’heure où certains établissements sont obligés de fermer des classes, à cause des réductions d’effectif, Pompignan prouve son dynamisme et son attractivité et permet de créer deux emplois.

On dit souvent que s’il y a une école, il y a de la vie. Mais c’est aussi parce qu’il y a de la vie, qu’il y a une école.

C’est la raison pour laquelle je me bats pour le maintien des services publics : le bureau de poste, l’épicerie, les transports en commun, l’école, la crèche… sont autant de moyens pour maintenir l’égalité des chances entre les territoires.

Je voudrais saluer ici le travail et l’investissement de l’équipe municipale.
On peut dire que vous vous êtes mouillés dans ce projet ! Vous n’avez pas hésité à vous jeter à l’eau !
Je pense bien sûr à l’eau découverte lors des travaux sur les fondations de l’école et aux micro pieux qu’il a fallu implanter…
Enfin, un petit mot sur cette bergerie que vous avez brillamment transformée en salle des fêtes.
J’y vois là une nouvelle preuve de votre dynamisme et de votre engagement pour le bien être des pompignanais.
En réhabilitant le patrimoine rural et en offrant de nouveaux équipements aux habitants, vous contribuer à la richesse culturelle de Pompignan et des alentours. J’en veux pour preuve le concert qui aura lieu le 1er mai dans cette nouvelle salle.

Je conclurais avec ces mots d’Aristophane :
« Pour les petits enfants, l'éducation, c'est le maître d'école ; pour les jeunes gens, c'est le poète. »
Avec cette école et cette salle des fêtes vous avez créé les lieux pour tous les accueillir.

Photo n°1/4
Les élus coupent le ruban inaugural.  Photos © Conseil général du Gard.
Les élus coupent le ruban inaugural. Photos © Conseil général du Gard.
Jeudi 07 Janvier 2010Canton de Saint Hippolyte du Fort

Rencontre avec les élèves de l'école primaire de Pompignan

Lire la suite

Le jeudi 7 janvier, William DUMAS a rencontré les élèves de l'école primaire. Il leur a parlé de l'histoire de l'Assemblée Nationale,.
Ils ont pu découvrir le fonctionnement de l’Assemblée Nationale et son rôle dans la création des lois.
Le Député a aussi présenté son parcours personnel d’élu et son rôle de député.
A la suite de quoi, le député a répondu aux questions des enfants.

Photo n°1/2
William Dumas devant les élèves de l'école primaire de Pompignan.
William Dumas devant les élèves de l'école primaire de Pompignan.
Samedi 17 Octobre 2009Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de la Mairie de la Cadière et Cambo

Lire la suite

William DUMAS s'est rendu ce samedi à l'inauguration de la mairie rénovée de la commune de LA CADIERE et CAMBO.
Voici le discours prononcé par William DUMAS à cette occasion :
"Monsieur le conseiller général,

Monsieur le Maire,
Mesdames, Messieurs les élus,
Mesdames, Messieurs,

Je suis très heureux d'être avec vous ce matin pour inaugurer les travaux de rénovation de votre mairie.

J'ai déjà eu l'occasion de la visiter il  y a quelques mois à l'occasion de ma tournée dans le canton et j'avais été impressionné par le résultat.

Je suis ravi d'avoir contribué à réhabiliter ce lieu de citoyenneté.

Les pièces sont claires, spacieuses, lumineuses : votre mairie est devenue accueillante, elle reflète parfaitement le symbole républicain et donne à votre commune une image ouverte et conviviale.

Je tiens à féliciter votre maire, son équipe dynamique et toutes les entreprises qui ont contribué à la pleine réussite de ce projet.

Moi qui suis très attaché à notre histoire et à notre patrimoine je suis toujours ému de constater que de si beaux édifices sont réhabilités.

Vous m'avez fait confiance pour être votre représentant à l'Assemblée Nationale, et je suis fier aujourd'hui de témoigner de votre dynamisme, de représenter ce territoire que  j'aide dès que possible.

Ceci dit, vous avez très bien fait  de réaliser ces travaux il y a quelques mois, car on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait.
Car la réforme territoriale, qui arrivera très bientôt à l'Assemblée Nationale, prévoit de retirer la compétence générale aux départements.

Donc : seules les communes garderaient cette clause de compétence générale.
Ce projet prévoit aussi que les communes toucheront la totalité d'une seule taxe et qu'elles se débrouilleront avec.
Ce qui signifie que vous ne pourrez compter que sur vous pour réaliser vos projets et sur la DGE de l'État.

Je suis inquiet pour l'avenir des petites communes rurales mais soyez certains que je me battrai dans l'hémicycle pour amender le texte.
Je terminerai donc en citant Démosthène, cet homme politique grec qui disait :
"Je crois qu'un bon citoyen doit préférer les paroles qui sauvent aux paroles qui plaisent"

Photo n°1/2
Les élus visitent la salle du Conseil municipal entièrement rénovée.
Les élus visitent la salle du Conseil municipal entièrement rénovée.
Jeudi 10 Septembre 2009Canton de Saint Hippolyte du Fort

Visite des caves coopératives du canton de Saint Hippolyte du Fort

Lire la suite

Comme chaque année pendant les vendanges, le député William Dumas se rend dans  l'ensemble des caves coopératives de la 5e circonscription.

Ces visites sont pour lui une occasion de rencontrer et d'échanger avec les présidents de caves et les coopérateurs sur la qualité de la récolte et la situation économique de la profession.

Le jeudi 10 septembre William DUMAS s'est rendu dans les caves de Pompignan et Saint-Hippolyte de Fort.  

Après le mildiou de l'an passé, la sécheresse a pris la relève. Pas une seule goutte de pluie n'est tombée sur le secteur de Saint-Hippolyte-du-Fort. Si la  récolte 2009 sera de bonne qualité, elle sera en baisse de 30% par rapport à une année normale.

William DUMAS reste mobilisé et attentif aux difficultés de l'ensemble de la profession qui réclame un prix minimal garanti.

Photo n°1/2
Dans le caveau de dégustation de la cave coopérative de Saint Hippolyte du Fort.
Dans le caveau de dégustation de la cave coopérative de Saint Hippolyte du Fort.
Vendredi 03 Avril 2009Canton de Saint Hippolyte du Fort

Rencontre des élus du canton de Saint Hippolyte du Fort.

Lire la suite

Après avoir visité les cantons de Sumène, Lasalle, Trèves, Alzon, Sauve, Saint-Jean-du-Gard, Alès Ouest et Saint-André-de-Valborgne, le député William DUMAS, s'est rendu le vendredi 3 avril 2009, dans le canton de Saint-Hippolyte-du-Fort, en compagnie du président du Conseil Général et conseiller général du canton, Damien ALARY, où il a pu rencontrer les maires, les conseillers municipaux et les habitants.

A Pompignan, il a été question du surcoût des travaux de l'école maternelle occasionné par la découverte d'une nappe d'eau. Le maire, Claude REYNARD, a ensuite évoqué l'avancée des travaux de la Bergerie, prochainement transformée en salle pour tous, puis l'état du réseau de canalisation d'eau potable.

A Saint-Hippolyte-du-Fort, le maire est longuement revenu sur le projet de maison de retraite qui devrait accueillir 60 lits dont 20 pour des personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer.
Par ailleurs, un membre du conseil municipal a exprimé ses inquiétudes concernant la mise en place du Revenu de Solidarité Active en juin 2009. En effet, sur la zone allant de Quissac au Vigan le nombre de dossiers éligibles au RSA est passé de 1400 à 2600.

Le député William DUMAS et le Président Damien ALARY se sont ensuite rendus à la mairie de Cros où les élus du Département se sont engagés à trouver des solutions pour la couverture en ADSL sur 80% du territoire de la commune d'ici 2010. Les questions d'approvisionnement d'eau ont été abordées par le Maire André ALEGRE et les élus ont pu constater l'avancement des travaux de la station d'épuration.

A La Cadière et Cambo, le maire, Jean-Louis LAGARDE a fait visiter aux élus la mairie entièrement restaurée. Il s'est ensuite inquiété des problèmes de sécurité routière sur sa commune. Pour sécuriser le carrefour débouchant sur la D999 un « tourne à gauche » sera donc mis en place.

Pour achever cette visite cantonale, le Président du Conseil Général, Damien ALARY et le député William Dumas, en présence du Sous-préfet du Vigan Patrick MARTINEZ et de Madame Pilar CHALEYSSIN, Présidente de l'association des Maires du Gard et bien évidemment de monsieur Marc le FRAPER, maire de Conqueyrac, président de la communauté de communes  Cévennes Garrigues, ont inauguré la mairie de Conqueyrac entièrement restaurée depuis les inondations de 2002.

Dans toutes les communes, les maires se sont inquiétés des demandes multiples qu'ils reçoivent depuis quelques mois pour installer des fermes photovoltaïques sur des terres agricoles. Ils regrettent qu'il n'y ait aucune réglementation dans ce domaine.
Le député William Dumas va poser une question écrite au ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire afin d'obtenir des réponses claires et une réglementation inscrite dans le code de l'urbanisme.

Photo n°1/4
Mairie de Pompignan : William Dumas et Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard et conseiller général du canton de Saint Hippolyte du Fort écoutent Claude Reynard,Maire de Pompignan et son conseil.
Mairie de Pompignan : William Dumas et Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard et conseiller général du canton de Saint Hippolyte du Fort écoutent Claude Reynard,Maire de Pompignan et son conseil.
Vendredi 03 Avril 2009Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de la Mairie de Conqueyrac.

Lire la suite

Ce vendredi 3 avril 2009, après la visite du canton de Saint-Hippolyte-du-Fort, en compagnie du président du Conseil Général et conseiller général du canton, Damien ALARY, où ils ont  rencontré l'ensemble des maires du canton, William DUMAS et Damien ALARY étaient conviés à l'inauguration de la nouvelle mairie de Conqueyrac.

Voici le discours de William DUMAS pour l'occasion :

Monsieur le Sous-préfet,
Monsieur le président du Conseil Général,
Monsieur le maire,
Mesdames et messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs,

C'est non sans émotion que je suis parmi vous aujourd'hui pour l'inauguration des travaux de réhabilitation qui ont été réalisés à la Mairie de CONQUEYRAC.

Je tiens à féliciter Marc Le Fraper Du Hellen, le Maire de Conqueyrac, qui a su convaincre et porter ce projet jusqu'à son terme.

Par son dévouement et sa compétence, il a su se mettre au service de ses concitoyens dont nous constatons aujourd'hui les très beaux résultats.

Pour un élu de la Nation, il est toujours très agréable de pouvoir observer d'aussi beaux édifices. Les bâtiments communaux, et en premier chef la Mairie, sont au cœur de la démocratie locale.

La Mairie, c'est la maison des citoyens. C'est aussi la maison des élus du peuple : les conseillers municipaux.
La Mairie, lieu de vie, lieu de citoyenneté, doit être chaleureuse, accueillante. Car outre le symbole républicain, elle est aussi le cadre privilégié de prestations de services publics. Ces services publics qu'il nous faut sans cesse défendre pour assurer à nos concitoyens la possibilité d'un choix et d'un cadre de vie de qualité.

Cette grande baie vitrée symbolise à elle seule ce que doit être une mairie : ouverte sur le monde et transparente.

Nous savons que le quotidien d'un maire rural et de son équipe, c'est de faire face à de plus en plus de responsabilités avec de moins en moins de moyens.

Les obligations des maires, le désengagement de l'État, la réforme des collectivités suscitent de l'inquiétude concernant l'évolution de la situation financière des communes rurales.

Il faut prendre soin de nos petites communes et de leurs maires. La fonction de maire est un véritable sacerdoce. Vous êtes sur le pont tous les jours, votre investissement est la première pierre de l'aménagement du territoire et je suis fier aujourd'hui de témoigner de votre dynamisme et de représenter ce territoire auquel je suis attaché.

A n'en pas douter, la Mairie de CONQUEYRAC constitue un bel exemple de cette soif de construire et de vivre mieux ensemble.

Il nous reste maintenant à poursuivre nos efforts dans cette voie pour préserver, renforcer et développer le dynamisme de notre circonscription.
Car, comme l'a dit Antoine de Saint-Exupéry : « Être homme, c'est précisément être responsable. C'est sentir, en posant sa pierre, que l'on contribue à bâtir le monde ».
Je vous remercie.

Photo n°1/5
Les invités se pressent devant la Mairie rénovée.
Les invités se pressent devant la Mairie rénovée.
Jeudi 10 Avril 2008Canton de Saint Hippolyte du Fort

Visite du salon pour l'emploi à Saint Hippolyte du Fort

Lire la suite

Le Conseil Général du Gard organisait ce jeudi 10 avril 2008, un salon pour l'emploi à Saint Hippolyte du fort.

Cette deuxième édition, après celle de Quissac l'an dernier, a permis à plus de trois cent personnes de s'informer et de s'orienter dans leurs recherches d'emplois.

Monsieur William DUMAS a visité le salon en compagnie de Monsieur Bruno OLIVIERI, Maire de Saint Hippolyte du Fort. Il a rencontré les animateurs de structures de formations et d'orientations, entendu le sentiment des acteurs locaux sur la situation de l'emploi dans la 5ème circonscription et pris note des dispositifs en place.

Photo n°1/15
Le stand de l'ANPE.
Le stand de l'ANPE.
Vendredi 14 Septembre 2007Canton de Saint Hippolyte du Fort

150e anniversaire de la 1ere prise en charge des enfants sourds

Lire la suite

Dans le cadre du 15Oe anniversaire de la 1ere prise en charge des enfants sourd à St Hippolyte du Fort, le CROP Paul Bouvier (Centre de Rééducation de l'Ouïe et de la Parole), a organisé deux journées de rencontres avec débats et réception en présence de Pierre Joxe, ancien ministre et du Préfet du Gard.

Voici le discours qu'a prononcé M. William Dumas :

Monsieur le Ministre, Président de la Fondation du Protestantisme Français,
Monsieur le Préfet,
Monsieur le Président de l'Association Paul BOUVIER, Alain SALERY
Monsieur le Directeur, Jean Marie JACQUOT,
Monsieur le Président de l'Association Fraternelle des anciens élèves,
Monsieur Robert TRAVIER,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil d'Administration,
Mesdames et Messieurs les professeurs,
Mesdames et Messieurs les membres du personnel,
Mesdemoiselles et Messieurs les enfants et leurs parents,
Mesdames et Messieurs,
Avant de commencer, je tiens à excuser le Président du Conseil Général, Damien ALARY, qui ne peut être avec nous ce soir.
Président de la délégation régionale pour la promotion des vins Sud de France, il est en déplacement en AUSTRALIE pour conquérir de nouveaux marchés. Vous connaissez tous ici son attachement aux valeurs que vous incarnez et son amour pour cette terre cévenole c'est pourquoi en son nom je vous adresse ses plus vives amitiés et ses remerciements pour le travail que vous accomplissez.
Je ne vous cache pas ma joie et mon émotion d'être ici, dans cette Maison du Département pour célébrer le 150ème anniversaire de la première prise en charge des enfants sourds à Saint-Hippolyte du Fort.
Tout d'abord parce que cette célébration nous raconte à nous tous l'histoire de femmes et d'hommes qui se sont battus pour que la différence physique des enfants sourds et muets ne soient plus un obstacle à leur intégration sociale.
Et puis parce que je suis heureux d'accueillir dans ce département un ancien Ministre, Monsieur Pierre JOXE. Je sais que grâce à la Fondation du Protestantisme français que vous présidez, le CROP Paul BOUVIER a pu protéger son patrimoine et acquérir un ensemble immobilier pour continuer à accueillir des enfants. Je le remercie vivement de sa présence et de son action car elles symbolisent l'importance du travail de cette association auprès de nos enfants.
Vous êtes faites parti de ses grands hommes d'état qui ont su continuer à porter les valeurs auxquelles ils croient dans d'autres champs d'actions que la politique. Le combat associatif que vous menez et intrinsèquement lié à celui qui vous a conduit au plus haute fonction de l'état, il est la continuité de vos engagements humanistes.
L'association Paul BOUVIER est née en 1856 sous le nom « Institut mixte sourds et muets et aveugles protestants de Saint Hippolyte du Fort » avec une double ambition : accueillir tous les sourds et muets et tous les aveugles de toute la France protestante afin qu'ils puissent acquérir une éducation et devenir demain des personnes actives.
Aujourd'hui, votre institution est toujours là. Elle a su s'adapter aux changements du XX siècle, elle a su se transformer, évoluer dans son rapport à la religion, dans son enseignement, dans son appréhension des handicaps, surtout la surdité et la parole.
Ces transformations  symbolisent le formidable potentiel humain de votre établissement. C'est votre faculté de changement, votre expérience, votre implication locale qui font aujourd'hui du CROP de Saint-Hippolyte du Fort un outil incontournable pour la prise en charge des enfants sourds et muets.
A la rentrée 2007, ce sont près de 140 enfants, de 0 à 20 ans, sur tout  du département du Gard mais aussi l'Hérault, le Vaucluse et les Bouches du Rhône que vous prenez en charge.
Je tiens à préciser que chaque enfant bénéficie d'un projet individualisé de prise en charge adapté aux besoins de chacun.
Ce sont plus de 80 personnes à temps plein ou à temps partiel, professeurs, orthophonistes, personnels administratifs qui contribuent jour après jour à faciliter la vie de ses enfants.
A vous toutes et à vous tous, à vous, Monsieur le Directeur, à vous Monsieur le Président à l'ensemble du Conseil d'Administration, je vous dis un grand merci.
Donnez à nos enfants les éléments nécessaires à leur épanouissement, leur permettre de surmonter leur handicap et de vivre comme tout un chacun, telles sont vos missions et surtout telles sont vos réussites.
Au quotidien, sans bruit, vous participez à la construction de ces enfants handicapés afin qu'ils puissent grandir mieux, tout en maintenant des liens familiaux indispensables à leurs parcours de vie.
De plus, au-delà de votre participation active à la prise en charge de ce handicap, vous participez également au développement économique du département et du canton de Saint-Hippolyte du Fort. Vous êtes attachés à ce territoire, et Damien ALARY, s'il était là ce soir vous direz certainement comme moi, «vous avez raison».
Le développement et le maintien de structure comme la votre sur des territoires ruraux est plus que jamais d'actualité. Ils sont porteurs d'emplois, d'activités économiques et de dynamisme.
C'est pourquoi, la majorité départementale sera toujours très attentive à l'évolution de votre structure et aux différents projets que vous mettez en œuvre.
Pour conclure, je voudrais terminer sur cette citation de René CHAR de la Parole en Archipel : "Le réel quelquefois désaltère l'espérance. C'est pourquoi, contre tout attente, l'espérance survit".
Je vous remercie.

Vendredi 03 Novembre 2006Canton de Saint Hippolyte du Fort

Inauguration de l'adduction d'eau au hameau de Cambo.

Lire la suite

Discours de William DUMAS :

Mesdames, Messieurs,
Voici le discours qu'il a prononcé à cette occasion :

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai répondu à cette invitation. En effet, en que Député, je suis toujours très ému de participer aux manifestations des communes de ma circonscription.

L’inauguration de l’alimentation en eau potable du hameau de Cambo est une étape très importante dans le développement de votre commune.

L’eau est l’élément essentiel à la vie. Elle est au cœur de toute activité humaine et de sa survie. Depuis le début de notre histoire, toutes les civilisations se sont développées autour de l’eau, des vestiges monumentaux comme l’aqueduc du Pont du Gard sont encore là pour témoigner de la volonté humaine de maîtriser et réguler l’approvisionnement en eau.

En effet, avec ce projet, vous avez souhaité offrir à vos habitants actuels et aux futurs arrivants un service de qualité et de proximité.

Votre hameau était jusqu’à présent dépourvu de réseau public d’eau potable. Les habitants de ce massif boisé de la Fage n’avaient alors d’autres solutions que des citernes de récupération d’eau de pluie et l’alimentation grâce à des sources privées dont on connaît les problèmes d’approvisionnement surtout durant l’été.

La réalisation que nous inaugurons aujourd’hui prend sa source, si j’ose dire, en 1997.

Il y a bientôt dix ans vous avez réalisé un nouveau forage qui vous a permis de couvrir les besoins en eau potable de la Cadière. Vous avez ensuite décidé de faire profiter les habitants du hameau de Cambo de cette eau en étendant le réseau existant. C’est chose faite aujourd’hui.

Ici je voudrais saluer l’ensemble des entreprises qui on su mener à bien ce projet sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt.

Ce lourd projet, de près de 290 000 € n’aurait pas pu voir le jour sans les différentes subventions que votre commune a réussi à décrocher. Ainsi le département et l’union européenne sont venus soutenir ce projet aux côtés de l’Etat, de l’Agence de l’Eau et du FNDAE.

Au travers du financement d’un tel projet on voit clairement que les petites communes rurales ne peuvent réaliser ces investissements importants qu’ils concernent l’adduction d’eau potable ou encore l’assainissement sans le concours des départements et des instruments de péréquation que sont les agences de l’eau et le FNDAE. Or ces instruments de péréquation ont été mis à mal ces derniers mois lors du vote de la loi sur l’eau.

Alors que le maintien de la solidarité entre le monde rural et le monde urbain en général, et en particulier dans le domaine de l'eau, est à mon sens un enjeu fondamental ; ce gouvernement a décidé de supprimer le Fonds national pour le développement des adductions d'eau, le FNDAE qui permettait de prélever une taxe sur toutes les consommations, urbaines comme rurales, au seul bénéfice des communes rurales.

Tout au long de ce débat parlementaire je n’ai eu de cesse de défendre la spécificité du monde rural et en particulier les villages cévenols et leurs hameaux éclatés.

Cette loi sur l’eau devra de toute manière être remis sur le métier par une nouvelle assemblée, une nouvelle majorité. Il y a urgence à prendre les mesures nécessaires pour assurer le bon état écologique de nos ressources en eau en 2015, et rééquilibrer le financement de l’eau afin qu’il ne se fasse pas au détriment du monde rural.

Mon rôle d’élu de terrain, d’élu de proximité c’est d’être à l’écoute des citoyens, de vous tous ici, afin de mettre en place des politiques, des actions qui répondent à vos attentes et qui facilitent votre quotidien, qui améliorent votre cadre de vie.

C’est grâce au maintient et au développement des services publics, à la cohésion et à la solidarité de nos territoires que nos communes rurales se développent tout en conservant leur identité.

Soyez assuré que cette notion de service public, cette notion de territoire, je la défends tous les jours à l’Assemblée Nationale.

Depuis le début de mon mandat, j’interviens régulièrement auprès des instances concernées pour que l’ensemble des citoyennes et des citoyens de ce département puissent continuer à bénéficier des activités de nos services publics : maintien de nos postes, de nos écoles, de nos perceptions, de nos hôpitaux…

Je ne peut donc que me réjouir aujourd’hui d’être avec vous pour inaugurer cette alimentation en eau potable, une des nombreuses actions publiques déployées sur notre département.

« A l' échelle cosmique, l' eau est plus rare que l'or. » nous dit un de nos grands savants, Hubert REEVES. Écoutons-le préservons et chérissons cette eau.

Je vous remercie.

Samedi 16 Septembre 2006Canton de Saint Hippolyte du Fort

Visite des caves coopératives du canton de Saint Hippolyte du Fort.

Lire la suite

Comme chaque année pendant les vendanges, William Dumas a parcouru l'ensemble des caves coopératives de la 5e circonscription du Gard.

Ces visites sont pour lui une occasion de rencontrer et d'échanger avec les présidents de caves et les coopérateurs sur la qualité de la récolte et la situation économique de la profession.

C'est accompagné du Président du Conseil Général du Gard, Damien Alary, que William DUMAS s'est rendu dans les caves de Saint Hippolyte du Fort et Pompignan.

William Dumas est plus que jamais mobilisé et attentif aux difficultés de l'ensemble de la profession.

Lundi 04 Septembre 2006Canton de Saint Hippolyte du Fort

Rencontre avec les élus du canton de Saint Hippolyte du Fort.

Lire la suite

Jeudi 14 septembre 2006, le Député William DUMAS accompagné par le Président du Conseil Général du Gard, Damien ALARY, Conseiller Général du Canton de Saint-Hippolyte-du-Fort, est allé à la rencontre des maires et des conseillers municipaux.

Dans chaque commune, ils ont été accueillis chaleureusement par les maires et de nombreux conseillers municipaux.

Ces réunions sont l'occasion pour William DUMAS de faire le point sur l'actualité législative et de discuter des projets en cours dans les communes.

A CROS, LA CADIERE et CAMBO, CONQUEYRAC et POMPIGNAN, les maires ont abordé la problématique de la gestion des ressources en eau sur le canton, les avancées des projets d'assainissement ainsi que l'élaboration des Plans Locaux d'Urbanisme.

Il a été également question de la privatisation de EDF GDF et du maintien du service public en milieu rural.

Le Député et le Président du Conseil Général ont exprimé leurs inquiétudes quant à la privatisation du secteur de l'énergie. En effet, fervents défenseurs du service public en milieu rural, ils craignent que cette privatisation pénalise les cantons ruraux en cas de défaillances du réseau électrique.

Il a été question du problème d'accès aux soins dans les cantons cévenols et de la nécessité d'encourager fortement les jeunes à s'installer dans ces zones insuffisamment pourvues en médecins.

A Conqueyrac, ils ont été sollicités par le « Collectif Cévennes Garrigues de maintien et de développement des services publics », créé à l'initiative des usagers pour le maintien de la poste sur les communes de MONOBLET et de DURFORT.

Attentifs à donner à chaque citoyen de ce département un service public de qualité et de proximité, ils se sont engagés à intervenir auprès du Préfet et du Directeur de la Poste pour qu'une concertation soit engagée avec le Collectif et l'ensemble des élus de ce secteur.

A SAINT-HIPPOLYTE–du-FORT, il a été question des avancées du projet de construction de l'hôpital et de la rénovation de la maison de retraite.

Ces deux dossiers portés depuis de nombreuses années par le Président et Conseiller Général du Canton, Damien ALARY, sont en bonne voie. Damien ALARY a rappelé son soutien et son implication pour qu'aboutissent ces réalisations et a invité les élus à la pose de la première pierre début 2007.

Lors de cette journée, William DUMAS et Damien ALARY ont souhaité rencontrer les viticulteurs des caves coopératives de Saint-Hippolyte-du-Fort et de Pompignan.

Ces visites ont été l'occasion d'échanger avec les professionnels sur la qualité des vendanges de 2006 et les problèmes de commercialisation les prix restant toujours atones.

Images

Vendredi 19 Septembre 2014Canton de Saint Hippolyte du FortVisite des Caves du Canton de Saint Hippolyte du Fort

Visite des Caves Coopératives du Canton de Saint Hippolyte du Fort

Vendredi 06 Décembre 2013Canton de Saint Hippolyte du FortInauguration de la Maison de Retraite

Inauguration de la maison de retraite “Pie de Mar” de Saint Hippolyte du Fort

Vendredi 15 Novembre 2013Canton de Saint Hippolyte du FortDiscours de William Dumas

Inauguration des salles des associations à Saint Hippolyte du Fort

Vendredi 14 Juin 2013Canton de Saint Hippolyte du FortDiscours du Député de la 5ème Circonscription du Gard

Inauguration de la gendarmerie de Saint Hippolyte du Fort

Samedi 29 Septembre 2012Canton de Saint Hippolyte du FortInauguration du centre Les Cigales à Pompignan

Inauguration du centre Les Cigales à Pompignan

Mardi 18 Septembre 2012Canton de Saint Hippolyte du FortVisite du Député à la cave coopérative de Pompignan

Visite de la cave coopérative de Pompignan

Mardi 18 Septembre 2012Canton de Saint Hippolyte du FortVisite du Député, William Dumas, à la cave de Saint-Hippolyte-du-Fort

Visite de la cave coopérative de Saint-Hippolyte-du-Fort

Mercredi 14 Septembre 2011Canton de Saint Hippolyte du FortTournée des caves coopératives du canton de Saint Hippolyte du Fort

Visite des caves coopératives du canton de Saint Hippolyte du Fort

Vendredi 10 Décembre 2010Canton de Saint Hippolyte du FortHommage au Sapeur-pompier disparu Alain Arnal qui a donné son nom à la caserne.

Inauguration de la caserne des pompiers

Vendredi 30 Avril 2010Canton de Saint Hippolyte du FortWilliam Dumas discute avec les marchands...

Visite du marché de Saint Hippolyte du Fort.

Samedi 24 Avril 2010Canton de Saint Hippolyte du Fortde g. à d. William Dumas, Madame Ellul, Sous-préfète du Vigan, Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard et Claude Reynard. Avec une enfant du village, ils coupent le ruban inaugural. Photos © Conseil général du Gard.

Inauguration de l'école et de la salle polyvalente de Pompignan.

Jeudi 07 Janvier 2010Canton de Saint Hippolyte du FortWilliam Dumas présente son parcours et le rôle de député.

Rencontre avec les élèves de l'école primaire de Pompignan

Samedi 17 Octobre 2009Canton de Saint Hippolyte du FortDe g. à d. Le sénateur Simon Sutour, le Président du Conseil Général du Gard Damien Alary, le Maire de la Cadière et Cambo, Jean-Louis Lagarde et William Dumas.

Inauguration de la Mairie de la Cadière et Cambo

Jeudi 10 Septembre 2009Canton de Saint Hippolyte du FortA la cave de Pompignan, William Dumas et les viticulteurs gérant la cave coopérative.

Visite des caves coopératives du canton de Saint Hippolyte du Fort

Vendredi 03 Avril 2009Canton de Saint Hippolyte du FortMairie de Saint Hippolyte du Fort. Au fond, Bruno Olivieri, le maire entre le Président du Conseil Général et le député.

Rencontre des élus du canton de Saint Hippolyte du Fort.

Vendredi 03 Avril 2009Canton de Saint Hippolyte du FortWilliam Dumas, Damien Alary, Président du Conseil Général du Gard, Marc Le Frapper, Maire de Conqueyrac et Patrick Martinez, Sous-préfet du Vigan coupent le ruban inaugural.

Inauguration de la Mairie de Conqueyrac.

Jeudi 10 Avril 2008Canton de Saint Hippolyte du FortVisite du salon pour l'emploi de Saint Hippolyte du Fort.

Visite du salon pour l'emploi à Saint Hippolyte du Fort